Modifié

Les Suisses plutôt défavorables au texte UDC, selon le 2ème sondage SSR

49% des sondés refuseraient l'initiative UDC. [Keystone / RTS]
49% des sondés refuseraient l'initiative UDC. [Keystone / RTS]
L'initiative de l'UDC "pour le renvoi effectif des criminels étrangers" convainc moins les électeurs en vue des votations du 28 février. Le 2ème tube routier au Gothard et le texte PDC contre "la pénalisation du mariage" perdent aussi des intentions de vote.

La part de Suisses défavorables à l'initiative de mise en oeuvre "pour le renvoi effectif des criminels étrangers" est dorénavant supérieure à celle des citoyens qui voteraient en faveur du texte, selon le second sondage SSR, réalisé par gfs.bern, dévoilé mercredi.

>> Lire: L'initiative PDC contre "la pénalisation du mariage" séduit les Suisses

A moins de deux semaines des votations fédérales du 28 février, 49% des sondés déposeraient un "non" dans l'urne (+7 points par rapport au premier sondage) alors qu'ils seraient 46% à inscrire un "oui" sur le bulletin (-5 points). La part d'indécis, elle, diminue légèrement à 5%.

Le texte fait toujours l'unanimité au sein de l'UDC avec 90% d'opinions favorables. Il est en revanche âprement combattu dans les rangs socialistes et des Verts, avec respectivement 82% et 86% de "non". Un net refus se dessine également parmi les sympathisants du PDC (72%) et du PLR (67%).

De façon générale, un clivage ville-campagne marqué se dessine. Les régions rurales affichent 51% d'opinions favorables contre seulement 39% pour les grandes agglomérations.

Lorsqu'on regarde les intentions de vote par régions linguistiques, il est à noter que le Tessin plébiscite largement le texte de l'UDC avec 68% de "oui", à l'inverse de la Suisse alémanique (47%) et de la Suisse romande (39%).

L'initiative PDC perd du terrain

S'ils avaient voté à la mi-février, 53% des citoyens helvétiques auraient accepté l'initiative PDC "Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage". Un texte qui combat l'inégalité fiscale touchant les couples mariés par rapport aux concubins. Ce pourcentage est en nette baisse par rapport au précédent sondage (-14 points).

>> Lire: Les Suisses doivent décider comment traiter fiscalement les couples mariés

Le soutien à l'initiative s'étiole dans tous les camps, y compris parmi les partisans du PDC (59%, -11 points) et de l'UDC (65%, -8 points), qui font campagne commune sur ce thème. Un rejet marqué se dessine parmi les proches des Verts (60% de "non") et des socialistes (56%) tandis qu'un peu plus de la moitié des libéraux-radicaux (51%) seraient contre le texte.

Les intentions de vote pour la proposition du PDC diminuent passablement en Suisse alémanique, passant de 68% à 52% tout comme au Tessin (76% contre 56%). En Suisse romande, elles demeurent stables à 56%.

Moins de partisans à un deuxième tube routier au Gothard

Si le "oui" tendrait toujours à l'emporter à 56%, le soutien à la construction d'une deuxième tube routier au Gothard s'effrite, perdant 8 points par rapport au premier sondage.

>> Lire: Pour ou contre un 2e tube routier au Gothard, deux visions du transit alpin

Les socialistes, les Verts et les Vert'libéraux, à l'origine d'un référendum qui dénonce un "gaspillage", seraient dorénavant suivis par 39% des sondés contre 29% à la mi-janvier. 5% d'entre eux demeurent encore indécis.

L'opposition au nouveau tunnel gagne du terrain quelle que soit la sensibilité politique de l'électeur. C'est logiquement chez les sympathisants des socialistes et des Verts qu'elle est la plus forte avec respectivement 65% et 86% de "non". A l'inverse, le "oui" reste largement majoritaire dans le camp libéral-radical (70%, -4 points), UDC (69%, -11 points) et PDC (64%, -4 points).

Directement concernés par cet objet, les Alémaniques (58%) et les Tessinois (51%) demeurent davantage favorables au percement d'un nouveau tunnel que les Romands (47%). Partout cependant, ce soutien diminue. Cette baisse s'avère drastique au Tessin où l'on relève une perte de 15 points.

Le soutien des jeunes de 18 à 39 ans s'est considérablement amoindri par rapport à la mi-janvier, passant de 66% à 51% d'opinions favorables. A l'inverse, il augmente légèrement chez les 65 ans et plus pour atteindre les 58%.

Chute libre pour les Jeunes socialistes

Si aucune tendance nette ne se dégageait du premier sondage SSR, il apparaît que l'initiative des Jeunes socialistes "Pas de spéculation sur les denrées alimentaires" serait à présent balayée par le peuple. Seuls 31% des sondés soutiendraient le texte alors que 54% d'entre eux le rejetteraient. A noter toutefois que 15% des sondés demeurent indécis.

>> Lire: La spéculation sur les denrées alimentaires soumise aux Suisses

Les sympathisants du PLR affichent toujours l'opposition la plus marquée (74%) au texte qui vise à interdire aux banques, fonds de placements et sociétés de négoce ayant leur siège en Suisse d’investir dans des instruments financiers ayant trait aux matières premières et aux produits alimentaires. Les proches de l'UDC et du PDC sont un peu moins virulents avec chacun 60% de "non", tandis que les socialistes sont clairement partagés (50%). Les Verts, eux, soutiennent nettement le texte à 72%.

Quellle que soit la région linguistique, l'initiative perd des partisans. C'est en Suisse romande que cette baisse est la plus importante avec un recul de 20% des intentions de vote, pour se fixer à 30%.

Kevin Gertsch et Pauline Turuban

Publié Modifié

Méthodologie utilisée

Le second sondage SSR en vue des votation du 28 février a été réalisé pour l'institut gfs.bern entre le 5 et le 13 février 2016.

Un échantillon représentatif de la population suisse comptant 1167 individus a été interrogé. La marge d'erreur est de 2,7%.