Modifié le 05 février 2016 à 12:20

Berne veut donner une nouvelle impulsion aux échanges linguistiques

Les échanges linguistiques étaient gérés jusqu'ici par la Fondation ch.
Berne veut donner une nouvelle impulsion aux échanges linguistiques Le Journal du matin / 1 min. / le 05 février 2016
La Confédération va créer une nouvelle agence pour chapeauter les échanges linguistiques nationaux et internationaux. La décision signe la fin de la collaboration avec la Fondation ch.

La fondation, chargée depuis 2011 de développer les échanges linguistiques et culturels, n'arrivait pas à entrer suffisamment en contact avec les écoles. Elle n'atteignait pas son public cible: les élèves de l'école obligatoire et post-obligatoire. Ainsi, seuls 16'000 élèves ont bénéficié annuellement de ces échanges.

Améliorer les contacts avec les écoles

Or la Confédération et les cantons ont des ambitions bien plus élevées. C'est pourquoi ils modifient leur organisation: dès 2017, une nouvelle agence sera chargée d'entrer en contact avec les écoles. Les conseillers d'Etat en charge de l'Instruction publique y seront représentés aux côtés de la Confédération.

L'objectif est de mieux promouvoir les échanges linguistiques, nationaux et internationaux, via un réseautage plus intensif et un meilleur encadrement de projet.

Au moins un échange durant la scolarité?

En tout, 32,5 millions de francs seront consacrés à ces échanges qui viseront 1,2 million d'élèves de l'école obligatoire et post-obligatoire. Il s'agira également de préparer le terrain pour répondre à une intervention parlementaire qui souhaite que chacun d'eux ait au moins une activité d'échange durant sa scolarité.

>> L'interview d'Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture

Isbelle Chassot, directice de l'Office fédéral de la culture.
Lukas Lehmann - Keystone
Le Journal du matin - Publié le 05 février 2016

Muriel Ballaman/oang

Publié le 05 février 2016 à 09:29 - Modifié le 05 février 2016 à 12:20