Modifié le 03 février 2016 à 06:38

Amag a débuté la remise en état des moteurs Volkswagen truqués

Amag met en ligne le lien qui permet de déterminer les véhicules concernés par le scandale VW.
Amag met en ligne le lien qui permet de déterminer les véhicules concernés par le scandale VW. [Gian Ehrenzeller - Keystone]
Amag, l'importateur général du groupe Volkswagen en Suisse, a annoncé tôt mercredi avoir commencé à remettre en état les moteurs diesel truqués de véhicules VW immatriculés dans le pays.

Ce travail, débuté il y a quelques jours, s'étalera tout au long de l'année. La campagne de rappel a commencé, avec les pick-up Amarok équipés de moteurs diesel 2 litres.

Elle se poursuivra "sous peu" avec les modèles Passat. Les clients concernés viennent d'être contactés par écrit et informés, assure l'importateur argovien de véhicules. Ils doivent à présent "s'annoncer auprès d'un garage partenaire pour convenir d'une date", selon le texte.

180'000 véhicules en Suisse

Le rappel s'effectue par groupe de véhicules, selon les types de moteurs, indique Amag. Les moteurs à 2 litres seront modifiés dès le mois de mars, les 1,2 litre dès juin et les 1,6 litre dès septembre.

L'Office fédéral des routes (OFROU) estime à 180'000 le nombre de véhicules de différentes marques sous la coupe de Volkswagen équipés de moteurs diesel truqués en Suisse.

Le constructeur allemand avait récemment indiqué qu'il prendrait en charge les coûts de la remise en état des engins.

ats/fb

Publié le 03 février 2016 à 05:54 - Modifié le 03 février 2016 à 06:38

30 à 40 minutes d'intervention

Les moteurs à 1,2 et 2 litres n'ont besoin que d'une légère modification, l'affaire d'environ une demi-heure.

Ceux à 1,6 requièrent l'installation d'une nouvelle pièce, ce qui demande au total environ 45 minutes de travail.

Ces interventions n'altéreront en rien les capacités et la consommation des véhicules, pas même leur production de CO2, d'après Amag.