Modifié

Les citoyens voteront en juin sur la loi sur l'asile et le revenu universel

Une urne dans le canton de Genève. [Salvatore di Nolfi - Keystone]
Une urne dans le canton de Genève. [Salvatore di Nolfi - Keystone]
Le Conseil fédéral a décidé mercredi des objets soumis à votation le 5 juin. Les citoyens seront notamment appelés à se prononcer sur la modification de la loi sur l'asile et le revenu universel.

Au programme figurent également le service public, le financement des transports et la procréation assistée.

Le peuple devra dire s'il veut de la révision de la loi sur l'asile, portée par la ministre de la Justice Simonetta Sommaruga. L'UDC s'y attaque par référendum.

>> Ecouter le point sur le référendum de l'UDC:

Les demandes d'asile en Suisse ont bondi en septembre par rapport aux mois précédents. [Gian Ehrenzeller - Keystone]Gian Ehrenzeller - Keystone
L'UDC dépose son référendum contre la révision de la loi sur l'asile / Le 12h30 / 2 min. / le 14 janvier 2016

La réforme vise à accélérer les procédures grâce à la centralisation de tous les acteurs dans des grands centres fédéraux. Le but est de trancher 60% des demandes en 140 jours au maximum.

Initiative pour une allocation universelle

L'initiative populaire sur le revenu de base inconditionnel sera aussi au menu. Pour les initiants issus de milieux intellectuels, il n'y a plus assez de travail pour tous. Une allocation universelle constituerait une nouvelle solution.

>> Voir le reportage du 12h45 sur le dernier sondage des initiants:

Seul 2% des Suisses cesseraient de travailler s’il existait un revenu de base inconditionnel [RTS]
Seul 2% des Suisses cesseraient de travailler s’il existait un revenu de base inconditionnel / 12h45 / 1 min. / le 27 janvier 2016

Par ailleurs, les Suisses devront voter à nouveau sur la question de la procréation médicalement assistée. Malgré les garanties de la loi d'application limitant la possibilité de sélection d'embryons, le Parti évangélique suisse a lancé un référendum contre le texte.

ats/tmun

Publié Modifié

"En faveur du service public" vise surtout les CFF, La Poste et Swisscom

Egalement au menu, l'initiative "En faveur du service public", lancée par des journaux de défense des consommateurs, veut contraindre les entreprises liées à la Confédération à faire primer un service abordable et de qualité pour le public sur la réalisation de bénéfices.

En ligne de mire essentiellement, les CFF, La Poste et Swisscom. L'initiative se dresse aussi contre les salaires élevés des dirigeants d'entreprises publiques.

Le produit de l'impôt sur les huiles minérales aux routes

L'initiative populaire "pour un financement équitable des transports", dite "vache à lait", veut reverser l'entier du produit de l'impôt sur les huiles minérales à l'infrastructure routière, soit environ 3 milliards de francs.

La moitié de l'enveloppe en question va actuellement dans la caisse générale de la Confédération. Une attribution que contestent les partisans du texte, majoritairement issus du lobby routier et des rangs de l'UDC et du PLR.