Modifié le 20 janvier 2016 à 16:55

Le Conseil fédéral veut éviter une pénurie de médicaments

Les médicaments sont-ils consommables au-delà de la date de péremption?
Le rapport relève notamment une tendance mondiale à la centralisation de la production de médicaments. [CHRISTIN Philippe - RTS]
Le Conseil fédéral a formulé des recommandations afin d'améliorer l'approvisionnement en médicaments et éviter que des retards dans la livraison surviennent, comme cela avait été le cas en 2012.

Le gouvernement a publié mercredi un rapport en réponse à un postulat venu des rangs socialistes en 2012. Dans ce postulat, les difficultés d'approvisionnement de médicaments tels que des anticancéreux, des vaccins anti-grippe et certains génériques ont été pointées du doigt.

Globalement, la Suisse dispose d'un système d'approvisionnement en médicaments à la fois bon et sûr, affirme le Conseil fédéral. Mais des pénuries et des ruptures peuvent intervenir dans une chaîne d'approvisionnement complexe.

Une intervention urgente n'est pas nécessaire

La situation actuelle ne requiert pas d'intervention urgente de la Confédération. Mais les possibilités d'améliorations sont multiples.

Le gouvernement a donc suggéré des mesures comme stocker des quantités minimales de médicaments à tous les niveaux, simplifier l'accès au marché de médicaments provenant de la zone UE et AELE ou encore faire prévaloir la disponibilité comme critère dans les domaines de la fixation des prix et du remboursement.

ats/apyt

Publié le 20 janvier 2016 à 12:23 - Modifié le 20 janvier 2016 à 16:55