Modifié le 26 janvier 2016 à 15:50

Moritz Leuenberger ne croit pas aux promesses du projet du Gothard

L'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger s'oppose ouvertement au projet de sa successeur de département sur le 2e tube du Gothard.
Moritz Leuenberger considère le second tube du Gothard comme anticonstitutionnel Forum / 3 min. / le 30 décembre 2015
L'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger considère que le 2e tube du Gothard va à l'encontre de l'article sur la protection des Alpes. Pour lui, les quatre voies seront certainement exploitées, contrairement aux promesses.

L'ancien chef du Département fédéral de l'environnement et des transports, d'habitude discret, est sorti de sa réserve habituelle pour s'opposer au projet du deuxième tube du Gothard, dans une interview publiée mercredi dans le Tages Anzeiger et le Bund.

Selon lui, la promesse de ne pas doubler la capacité routière dans le tunnel en n'ouvrant que deux pistes ne peut être tenue. "Le projet sur lequel nous voterons en février apporterait une grande expansion de la capacité. Deux tubes à deux voies qui ne seraient exploités que sur une voie [...]. Personne n'y croit".

Quid des générations futures

Selon lui, les générations futures auront vite fait d'ouvrir les deuxièmes voies, par exemple lors de gros bouchons. "Personne ne connaît les priorités des générations futures."

Imaginez un bouchon de 20 kilomètres de long et le cheikh du Qatar assis dans la voiture la plus reculée. Et il se trouve qu'une urgence médicale l'oblige à traverser le tunnel rapidement. La seconde voie sera rapidement ouverte.

Moritz Leuenberger, ancien conseiller fédéral en charge des transports.

Moritz Leuenberger pense tout de même légitime d'exiger ce deuxième tube. "Mais vous devez changer la Constitution. Cette nouvelle loi ne suffit pas, car ce modèle est anticonstitutionnel."

Jon Pult, le président de l’initiative des Alpes, se dit étonné du soutien de Moritz Leuenberger. Le département de Doris Leuthard, en revanche, répète que la protection des Alpes et la limitation des capacités sont doublement garantis, dans la Constitution et dans la loi.

"Ne pas encombrer les successeurs"

Dans l'émission Forum de la RTS, l'ancien conseiller fédéral PLR Pascal Couchepin est revenu sur les propos de Moritz Leuenberger. Bien que reconnaissant le droit des anciens ministres de s'exprimer, il a néanmoins rappelé les "principes" qu'il juge importants de respecter pour un ex-conseiller fédéral.

"C'est une règle de bonne conduite, de bienséance, d'éviter d'encombrer les successeurs en s'exprimant de manière claire contre leur avis", a-t-il notamment déclaré.

Son interview au complet:

Le Valaisan Pascal Couchepin s'est rendu quelques jours au Burundi.
Pierre Verdy - AFP
Forum - Publié le 30 décembre 2015

fme

Publié le 30 décembre 2015 à 12:29 - Modifié le 26 janvier 2016 à 15:50