Modifié

Des autorités étrangères ont alerté Berne du risque terroriste, selon Sommaruga

Simonetta Sommaruga a expliqué la position du Conseil fédéral devant la presse mercredi. [Dominic Steinmann - Keystone]
Risque sécuritaire à Genève: Simonetta Sommaruga tient à rétablir les faits / Forum / 3 min. / le 11 décembre 2015
Le niveau d'alerte a été relevé à Genève à la suite d'informations sur la possible présence d'une cellule de l'Etat islamique, a déclaré vendredi la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga.

Rien n'indique à ce stade que ces djihadistes avaient un projet concret d'attentat, a ajouté la ministre de Justice et Police, précisant que l'information émanait d'autorités étrangères.

La police suisse avait annoncé la veille que le niveau d'alerte avait été relevé à Genève et qu'elle était à la recherche de suspects possiblement "liés au terrorisme".

>> Lire: Le canton de Genève maintient l'alerte terroriste de niveau 3 sur 5

Niveau d'alerte 3 sur 5

Deux jours avant que le niveau d'alerte terroriste soit élevé à 3 sur 5, un véhicule suspect a été contrôlé à la frontière franco-suisse de La Cure (VD) par des douaniers français qui l'ont laissé passer tout en transmettant le signalement des deux occupants aux autorités suisses.

L'un des deux hommes pourrait être une connaissance du terroriste actuellement le plus recherché en Europe, Salah Abdeslam, accusé d'avoir participé aux attentats de Paris avant de prendre la fuite.

>> Lire: Deux des hommes recherchés sont entrés en Suisse par le Jura vaudois et Deux Syriens arrêtés à Genève, des traces d'explosifs retrouvées

reuters/jgal

Publié Modifié