Modifié

Romands, femmes, UDC et paysans: l'élection de Guy Parmelin en chiffres

La composition du gouvernement change légèrement avec l'arrivée de Guy Parmelin. [Keystone]
La composition du gouvernement change légèrement avec l'arrivée de Guy Parmelin. [Keystone]
Deux UDC, deux femmes, trois Romands et 55 ans et six mois de moyenne d'âge, le Conseil fédéral a sensiblement changé de visage avec le départ d'Eveline Widmer-Schlumpf et l'arrivée de Guy Parmelin.

Deux UDC

Deux UDC siègent à nouveau au gouvernement avec Ueli Maurer et Guy Parmelin. Cette configuration ne s'est produite qu'une seule fois entre 2003 et 2007 avec Christoph Blocher et Samuel Schmid. Depuis l'éviction du Zurichois au profit d'Eveline Widmer-Schlumpf, l'UDC n'avait qu'un seul représentant.

Deux femmes

Deux femmes et cinq hommes, telle est la nouvelle représentation des sexes au gouvernement. Seules Doris Leuthard et Simonetta Sommaruga siégeront désormais, alors qu'elles étaient encore quatre en 2010 (Leuthard, Sommaruga, Widmer-Schlumpf et Calmy-Rey). A noter que la chancelière Corina Casanova a aussi laissé sa place à un homme le 9 décembre, Walter Thurnherr.

Deux paysans

Deux représentants du lobby paysan sont désormais représentés au Conseil fédéral avec Guy Parmelin et Ueli Maurer, les deux UDC. Le monde agricole n'avait encore jamais eu autant d'importance au sein du gouvernement, alors que paradoxalement les agriculteurs sont toujours moins nombreux en Suisse.

Trois Romands

Trois Romands sont désormais représentés au gouvernement avec le Neuchâtelois Didier Burkhalter (PLR), le Fribourgeois Alain Berset (PS) et, donc, le Vaudois Guy Parmelin. Cette configuration est très rare: 1959-1961 et 1999-2006. L'Arc lémanique n'était plus représenté depuis le départ en 2012 de la socialiste genevoise Micheline Calmy-Rey.

14 ministres vaudois

Quatorze conseillers fédéraux vaudois ont déjà siégé à Berne depuis 1848. C'est moins que Zurich (20) et autant que Berne. Suivent Neuchâtel (9), le Tessin (7), Soleure et Saint-Gall (6) et Genève (5). Nidwald, Schaffhouse, Uri, Schwyz et le Jura n'ont jamais été représentés.

17 ans après Delamuraz

17 ans après la démission de Jean-Pascal Delamuraz, un Vaudois est à nouveau ministre. Le Tessin n'est lui plus représenté au Conseil fédéral depuis le départ de Flavio Cotti en 1999.

56 ans

Agé de 56 ans, Guy Parmelin est dans la moyenne d'âge du Conseil fédéral. Avec son arrivée, celle-ci se monte désormais à 55 ans et six mois. Il y a 4 ans, l'arrivée d'Alain Berset, 39 ans et huit mois au moment de son élection, avait fait baisser la moyenne d'âge du collège. Il comptait parmi les plus jeunes conseillers fédéraux. Depuis 1945, seule Ruth Metzler était plus jeune: elle avait 34 ans lors de son élection en 1999.

116e conseiller fédéral

Guy Parmelin est le 116e conseiller fédéral à être élu depuis 1848, le premier depuis Alain Berset en 2011.

138 bulletins

138 bulletins en sa faveur ont permis à Guy Parmelin d'être élu dès le 3e tour de scrutin, contre 88 voix à Thomas Aeschi (ZG) et 11 à Norman Gobbi (TI), les deux autres candidats du ticket de l'UDC.

445'000 francs

445'000 francs, telle est la somme que Guy Parmelin gagnera en tant que conseiller fédéral. Il encaissera en plus une indemnité de représentation de 30'000 francs, non imposable. La Confédération assume en outre ses frais de télécommunications. L'élu a aussi droit à deux véhicules, l'un de représentation et l'autre de service. Il reçoit en sus un abonnement général des CFF en 1e classe.

boi avec ats

Publié Modifié