Modifié

Le portrait du nouveau président du Conseil des Etats Raphaël Comte

50ème législature: le Neuchâtelois Raphaël Comte s'apprête à diriger les débats des sénateurs [RTS]
Le Neuchâtelois Raphaël Comte s'apprête à diriger les débats des sénateurs / 19h30 / 2 min. / le 30 novembre 2015
Le libéral-radical neuchâtelois Raphaël Comte, 36 ans, a été élu à la présidence du Conseil des Etats lundi, en ouverture de la 50e législature. Portrait de ce jeune politicien discret et mesuré.

Raphaël Comte est un représentant atypique de son parti, se situant plus à gauche que son propre groupe parlementaire. S'il défend les valeurs libérales propres au PLR, le Neuchâtelois attache aussi une grande importance aux valeurs humanistes et se montre progressiste sur les questions de société. De quoi ravir ses collègues socialistes, à l'instar du conseiller national Manuel Tornare (PS/GE).

Personnalité discrète et mesurée, grand travailleur, le nouveau président libéral-radical de la Chambre des cantons est d'abord un défenseur du compromis. "Durant mon année de présidence, je vais mettre l'accent sur la diversité culturelle de la Suisse", a-t-il expliqué. Dans cet esprit, Raphaël Comte entend accomplir un tour de Suisse pour aller à la rencontre de la population et des autorités des 26 cantons.

A l'écart des intrigues politiciennes

Le citoyen de Corcelles-Cormondrèche voue un profond attachement au dialogue et au débat politique et se tient éloigné des intrigues politiciennes. Il incarne l'image d'un grand travailleur maîtrisant ses dossiers.

En ce qui concerne ses points d'intérêts, ce juriste de formation est engagé dans plusieurs commissions et délégations qui concernent des thèmes aussi divers que les affaires juridiques, les institutions politiques, l'environnement ou encore la francophonie. "L'on est des généralistes", souligne-t-il.

Le plus jeune député du canton

Né le 29 septembre 1979 à Neuchâtel, Raphaël Comte est l'un des plus jeunes sénateurs à accéder à la présidence de la Chambre des cantons depuis la création de la Suisse moderne. Seul exemple récent, le conseiller fédéral Alain Berset avait lui aussi 36 ans quand il fut nommé, en 2008, à la présidence des Etats.

Sur le plan communal, il s'est engagé au législatif de Corcelles-Cormondrèche en 2000 puis à l'exécutif dès 2008.

Sur le plan cantonal, il est élu en 2001 au Grand Conseil. Il est alors le plus jeune député de l'histoire du canton. Passionné par le débat politique, Raphaël Comte est porté à la présidence du Parti radical neuchâtelois en 2004. Il est là aussi le plus jeune président cantonal de l'histoire neuchâteloise.

Mais sa carrière sur le plan fédéral a décollé après l'élection de Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Raphaël Comte a repris le siège laissé vacant au Conseil des Etats le 17 janvier 2010.

ats/fme

>> Lire aussi: La Bernoise Christa Markwalder devient la première citoyenne du pays

Publié Modifié