Modifié

Fedpol renforce la sécurité des bâtiments diplomatiques français

Les polices cantonales vont renforcer les contrôles autour des bâtiments diplomatiques français en Suisse (image d'illustration). [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Les polices cantonales vont renforcer les contrôles autour des bâtiments diplomatiques français en Suisse (image d'illustration). [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Suite aux attentats de Paris, l'Office fédéral de la police (fedpol) a musclé la sécurité autour des bâtiments diplomatiques français en Suisse. Le corps des garde-frontières est aussi en alerte renforcée.

Le renforcement des mesures de sécurité autour des édifices diplomatiques français a été décidé en coordination avec les polices cantonales concernées, qui sont compétentes pour les aspects pratiques de la protection des bâtiments diplomatiques, annonce samedi à la mi-journée le Conseil fédéral dans un communiqué.

Fedpol, le Service de renseignement (SRC) et le corps des garde-frontières sont en lien étroit avec les autorités françaises, sur place à Paris, par les canaux de police usuels et par l'ambassade de Suisse à Paris, poursuit le Département fédéral de justice et police (DFJP). L'objectif des enquêteurs est de déterminer d'éventuelles connexions avec la Suisse.

Tous les services de sécurité de la Confédération sont en état de vigilance accrue. Le Conseil fédéral est tenu informé en permanence de l’évolution de la situation.

Niveau de menace élevé

L'évaluation établie par le SRC indique une situation de menace élevée depuis plusieurs mois déjà. Ce niveau de menace avait encore été légèrement rehaussé début novembre, du fait que les intérêts des nations de la coalition anti-Etat islamique pouvaient être la cible d'attentat sur le territoire suisse également, indique encore le DFJP.

Le minute par minute après les attentats de Paris: Le groupe Etat islamique revendique les attaques qui ont fait 128 morts à Paris

ats/nr

Publié Modifié

Au moins une Suissesse blessée, helpline à disposition

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et fedpol sont "en train d'essayer de déterminer si des victimes suisses sont à déplorer." Au moins une Suissesse a été blessée, mais sa vie n'est pas en danger, selon un premier décompte des autorités françaises. L'ambassade de Suisse à Paris est en contact étroit avec les autorités françaises ainsi qu'avec le Centre de gestion de crise du DFAE à Berne.

Pour les personnes ayant des proches actuellement à Paris et qui seraient sans nouvelles, le DFAE dispose d’une Helpline. Le numéro de téléphone est le suivant : depuis la Suisse 0800 24-7-365. Depuis l’étranger, il faut rajouter le préfixe 0041, soit 0041 800 24-7-365

Vols assurés à Cointrin

Les gardes-frontière suisses ont renforcé leurs effectifs quelques heures après les attentats de Paris mais ils n'effectuent pas de contrôles systématiques. A Genève, le trafic était fluide à toutes les douanes, sauf à Bardonnex où il y avait 40 minutes d'attente pour les automobilistes.

Du côté de l'aéroport de Genève, la présence policière est bien visible. Côté sécurité, le dispositif de contrôle des passagers n'est pas à géométrie variable, indique le porte-parole de l'Aéroport. Les normes restent identiques.

Pour les vols de Swiss, les attentats n'ont pas de conséquences directes. Tous les départs depuis et vers Paris et Nice sont assurés