Modifié

Partira, partira pas? Widmer-Schlumpf devrait se prononcer cette semaine

La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf pourrait annoncer sa décision samedi à la suite du résultat des élections fédérales. [Peter Klaunzer - Keystone]
L'avenir d'Eveline Widmer-Schlumpf au cœur du congrès du PBD samedi / Le Journal du matin / 1 min. / le 28 octobre 2015
Le destin d'Eveline Widmer-Schlumpf est sur toutes les lèvres dans la Berne fédérale. Mais la ministre PBD conserve le plus grand secret avant une décision cette semaine certainement sur son avenir au Conseil fédéral.

La direction du Parti bourgeois démocratique attend d'Eveline Widmer-Schlumpf qu'elle éclaircisse sa position d'ici samedi, jour de l'assemblée générale du parti.

La ministre pourrait toujours dire qu'elle reste lors de cette assemblée. Et en cas de retrait, il semble peu probable qu'elle l'annonce lors de cette réunion. Une annonce interviendrait donc avant, soit durant la séance du Conseil fédéral de mercredi, même si le programme des ministres est déjà chargé, soit plus probablement jeudi ou vendredi.

Martin Landolt confiant si elle se représente

"J'espère" et "je pense que" Madame Widmer-Schlumpf annoncera officiellement si elle se représente ou non au gouvernement samedi, affirme de son côté le président du PBD Martin Landolt mercredi dans 24 Heures et la Tribune de Genève.

Il ne dit toutefois rien d'autre concernant le choix de la ministre PBD, se contentant d'affirmer que si elle "est candidate, elle a de grandes chances de l'emporter".

Réaction aux propos de Christophe Darbellay

Martin Landolt réagit par ailleurs aux propos de Christophe Darbellay dans la presse dominicale. Le président du PDC déclarait alors que son parti reconnaissait la légitimité de l'UDC à avoir un deuxième siège au Conseil fédéral. Il estimait aussi que le centre retrouverait son siège "lorsqu'il en aura acquis la légitimité".

"Je ne sais pas comment interpréter ces propos", souligne Martin Landolt, se disant "favorable à une coopération du centre", "projet de la prochaine législature".

"Nous avons tous intérêt à tirer à la même corde", ajoute le Glaronnais.

ebz avec Pietro Bugnon et ats

Publié Modifié