Modifié

L'ivresse ponctuelle en légère hausse chez les jeunes et les femmes

Quelque 40% des 20 à 24 ans abusent au moins une fois par mois contre 29% chez les 15 à 19 ans. [Alessandro della Valle - Keystone]
Quelque 40% des 20 à 24 ans abusent au moins une fois par mois contre 29% chez les 15 à 19 ans. [Alessandro della Valle - Keystone]
Plus d'un Suisse sur 5 a trop bu au moins une fois par mois l'an dernier. Par rapport à 2013, les jeunes de 15 à 19 ans, la tranche 64 à 74 ans et les femmes ont légèrement augmenté leur consommation.

Cette ivresse ponctuelle représente quatre verres ou plus d'alcool pour une femme et cinq pour un homme en l'espace de plusieurs heures, note lundi le monitorage suisse des additions de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Dans le détail, l'enivrement est particulièrement répandu parmi les jeunes de 20 à 24 ans: quelque 40% d'entre eux abusent au moins une fois par mois contre 29% chez les 15 à 19 ans.

Près de 20% des 35 à 54 ans touchés

Ce phénomène ne touche pas uniquement les jeunes: près de 20% des 35 à 54 ans et plus de 15% des 55 à 64 ans connaissent ce genre d'ivresse. L'OFSP note également une hausse chez les personnes entre 64 et 75 ans.

De manière générale la part des femmes qui boivent ponctuellement est également en augmentation, passant de 9,4% en 2011 à 12,7% en 2014.

ats/tmun

Publié Modifié

Stabilisation des consommateurs chroniques à risque

La part de consommateurs chroniques à risque, soit ceux qui boivent quotidiennement plus de deux verres d'alcool pour les femmes et quatre pour les hommes est restée stable depuis 2011.

Elle se situe aux alentours de 4,2%. Selon les chiffres de l'OFSP, ce sont surtout les 65 à 74 ans qui ont une consommation chronique à risque.