Modifié le 05 octobre 2015 à 10:54

Un site pour contrôler si sa voiture est concernée par le scandale VW

Amag met en ligne le lien qui permet de déterminer les véhicules concernés par le scandale VW.
Scandale VW, la fin du suspense On en parle / 20 min. / le 05 octobre 2015
Depuis ce week-end, les clients suisses de Volkswagen peuvent vérifier si leur véhicule VW fait partie des modèles incriminés dans le scandale de trucage des moteurs diesel, a appris la RTS.

Volkswagen a mis sur pied un site internet pour vérifier si son véhicule est concerné par le trucage des moteurs diesel, a indiqué le groupe Amag en réponse à une question de l'émission On en parle. Les autres marques (Audi, Skoda, Seat) devraient suivre en début de semaine.

Il suffit d'entrer son numéro de chassis pour être fixé, indique Amag. Seuls les moteurs de 3 ou 4 cylindres de type EA189 Euro 5 sont concernés, ajoute le distributeur helvétique.

Que faire si son véhicule est concerné? Dans un communiqué, Volkswagen promet des informations et des mesures techniques "avant la fin du mois d'octobre". Les clients seront informés personnellement dans les prochaines semaines, indique le constructeur allemand.

Exemple du message adressé par le site aux véhicules touchés par le scandale.
Exemple du message adressé par le site aux véhicules touchés par le scandale. [ - Capture d'écran - VW]

Gros manque à gagner

Il n'est par ailleurs plus possible de revendre les véhicules équipés de moteurs diesel truqués. L'interdiction décidée par l'Office fédéral des routes est entrée en vigueur ce lundi.

Et cette décision pourrait peser lourd sur les garages suisses. Dans le Journal du matin, un concessionnaire romand chiffre par exemple son manque à gagner à 1,5 million de francs.

>> Ecouter le développement dans le Journal du matin:

En Suisse, 180'000 véhicules seraient équipés du logiciel truqué.
Gian Ehrenzeller - key
Le Journal du matin - Publié le 05 octobre 2015

asch

Publié le 05 octobre 2015 à 08:34 - Modifié le 05 octobre 2015 à 10:54