Modifié le 04 octobre 2015 à 18:47

Les Suisses pourraient voter sur la transparence des partis politiques

Les sommes investies par certains dans la campagne actuelle sont dénoncée par le Parti socialiste.
Les sommes investies par certains dans la campagne actuelle sont dénoncée par le Parti socialiste. [Peter Schneider - Keystone]
Le Parti socialiste a déposé une initiative populaire pour examen auprès de la Chancellerie fédérale, qui demande une plus grande transparence dans le financement des partis politiques.

Seules les formations représentées à l'Assemblée fédérale seraient concernées. Elles devraient publier leurs comptes annuels, en indiquant les bénéfices ou pertes, exigent les socialistes dans leur texte mis à disposition de l'ats, et rapporté par le SonntagsBlick.

Les partis ou candidats dépensant plus de 100'000 francs dans une campagne avant une votation ou des élections présenteraient leur budget total avant le scrutin. La provenance des soutiens dépassant 10'000 francs devrait être précisée.

Pour la transparence en 2019

Pour justifier cette initiative, les socialistes mettent en exergue le coût de la campagne actuelle pour les élections fédérales du 18 octobre. Ils fustigent le manque de transparence de leurs adversaires bourgeois.

>> Lire: Elections et argent: plus de 20 millions déclarés et quelques gros secrets

Le but avoué est d'établir une pratique plus transparente pour les élections fédérales de 2019. L'Assemblée des délégués du PS décidera le 5 décembre si elle soutient l'objet. La récolte de signatures serait ensuite lancée.

ats/fisf

Publié le 04 octobre 2015 à 15:56 - Modifié le 04 octobre 2015 à 18:47

L'affaire Makwalder comme déclencheur

L'affaire de lobbyisme autour de la conseillère nationale Christa Markwalder (PLR/BE) en début d'été a fait apparaître la mauvaise humeur de la population à ce sujet, analyse le Parti socialiste.

Même certains politiciens de droite ont changé d'opinion. Il faut donc battre le fer pendant qu'il est chaud, selon eux.