Modifié le 01 octobre 2015 à 20:53

En Suisse, la plupart des seniors vivent de manière indépendante

Les cantons romands célèbrent leurs séniors
Les cantons romands célèbrent leurs seniors Couleurs locales / 1 min. / le 01 octobre 2015
A l'occasion de la Journée internationale de la vieillesse, Pro Senectute met en garde contre la hausse des coûts et des soins à domicile, alors que 90% des personnes de plus de 65 ans vient encore chez elles.

Toujours selon la fondation, presque 60% des plus de 85 ans vivent aussi chez elles, des proportions qui seront conservées à l'avenir.

Elle appelle à agir dès à présent. "La prise en charge va augmenter car, en raison du vieillissement démographique, il y a de plus en plus de gens qui deviennent vieux et qui restent vivre chez eux", explique Judith Bucher de Pro Senectute Suisse. En 2030, il y aura environ 2,2 millions de personnes en âge de toucher l'AVS, contre 1,4 actuellement.

Des coûts qui vont croître

La Haute école de Saint-Gall révèle que les coûts de la santé pour les seniors qui vivent à domicile et ont besoin de soutien vont passer de 7,2 milliards (chiffres de 2012) à 10,5 milliards de francs en 2030.

Les prestations de soins à domicile sont prises en charge par l'assurance-maladie, les cantons et les communes. Mais les prestations d'aide et d'assistance notamment ne bénéficient que d'une couverture rudimentaire. Or ce type d'aide est important, surtout pour les seniors vivant seuls.

>> Les précisions du 19h30:

Pro Senectute dévoile le besoin croissant d’aide aux personnes âgées
19h30 - Publié le 30 septembre 2015
 

ats/apyt

Publié le 01 octobre 2015 à 15:29 - Modifié le 01 octobre 2015 à 20:53