Modifié le 03 septembre 2015 à 09:27

Pétition pour faire respecter la loi sur le travail dans les hôpitaux suisses

Une proportion élevée de bavardage, particulièrement durant la suture de la plaie, a pour conséquence un taux d’infection plus important.
Pétition pour faire respecter la loi sur le travail dans les hôpitaux suisses Le Journal du matin / 1 min. / le 02 septembre 2015
L'Association suisse des médecins assistants et chefs de clinique remet mercredi à Berne une pétition demandant le respect de la loi sur le travail dans les hôpitaux suisses.

L'Association suisse des médecins assistants et chefs de clinique (ASMAC) remettra mercredi matin une pétition au ministre de l'Economie Johann Schneider-Ammann. Le document - qui a obtenu plus de 24’000 signatures en 3 mois - demande un renforcement des contrôles dans les hôpitaux et une planification en accord avec la loi.

Depuis 10 ans, l'association se bat pour faire appliquer la décision du Parlement de soumettre les médecins assistants et les chefs de clinique à la protection de la loi sur le travail. Cette loi fixe à 50 heures hebdomadaires maximales le temps de travail.

Non-respect dans 70% des cas, surtout en Suisse romande

Or, selon l'ASMAC, dans 70% des cas la loi n'est pas respectée, surtout en Suisse romande. Cette violation systématique est dangereuse pour la santé des médecins et pourrait avoir une incidence sur la qualité des soins.

L’organisation faîtière des hôpitaux souligne de son côté l'amélioration des conditions de travail depuis 2005.

Sophie Iselin/lgr

Publié le 02 septembre 2015 à 07:26 - Modifié le 03 septembre 2015 à 09:27