Modifié

Sept personnes ont trouvé la mort ce week-end en montagne

Une randonnée en montagne nécessite un minimum de préparation. [Maygutyak - Fotolia]
Une randonnée en montagne nécessite un minimum de préparation. [Maygutyak - Fotolia]
De nombreux accidents sont survenus ce week-end dans les montagnes suisses. Sept personnes y ont trouvé la mort, dont trois en Valais.

Samedi, un alpiniste de 50 ans est décédé au Täschhorn (VS). A une altitude de 4040 mètres, l'homme d'origine étrangère a fait une chute de 150 mètres alors qu'il descendait avec un compagnon par l'arête Mischabel. Ils n'étaient pas encordés, selon la police valaisanne.

Le même jour, dans l'Oberland bernois, un alpiniste a succombé à une chute au Gspaltenhorn. Son corps a été retrouvé dans un couloir de la région dite "Böse Tritt" (ndlr: littéralement, méchante marche).

Un autre alpiniste de 29 ans et d'origine allemande est mort à Wildhaus (SG) après être tombé sur 300 mètres.

Glissade mortelle

Toujours samedi, un Suisse de 53 ans qui marchait avec un groupe de sept personnes s'est tué au Mont Pilate, en Suisse centrale. Il a glissé et chuté sur 35 mètres dans une paroi rocheuse, a indiqué la police de Nidwald.

Dans la soirée, une promeneuse est morte à la Dent de Lys (FR). Agée de 52 ans, elle a perdu l'équilibre sur le chemin du retour et fait une chute de 80 mètres.

ats/fme

Publié Modifié

Deux morts vendredi dans les Alpes

Vendredi, deux alpinistes sont décédés dans les Alpes valaisannes. Un Suisse a fait une chute mortelle sur environ 1000 mètres dans la face Est du Cervin, et un Allemand est décédé au Weissmies, après avoir chuté sur quelque 200 mètres.

La police a en outre découvert, le même jour près de Saas Fee, le corps d'un octogénaire disparu depuis mercredi.

Secourue après neuf jours

Des secouristes en Californie ont retrouvé samedi une femme de 62 ans portée disparue depuis neuf jours après une randonnée en montagne, selon les autorités locales. Elle souffrait de quelques os cassés et recevait des soins à l'hôpital.

Selon le policier la Californienne était partie pour une randonnée d'une journée et n'avait pas de nourriture. "Blessée, elle a en gros pris deux jours pour se traîner vers un ruisseau et a pu survivre en buvant de l'eau, grâce au filtre de sa bouteille d'eau", a-t-il dit sur CNN.