Modifié le 24 août 2015 à 10:45

Les Suisses seraient favorables à un congé paternité inscrit dans la loi

Les congés paternité sont de plus en plus fréquents.
Les Suisses sont favorables à un congé paternité, selon un sondage. [Focus Pocus LTD - ]
Les jeunes pères devraient pouvoir bénéficier d'un congé paternité ancré dans la loi de deux à quatre semaines en Suisse, selon un sondage publié dimanche par le syndicat Travail.Suisse.

L'adhésion est élevée et stable dans toutes les couches de la population, auprès de toutes les tranches d'âge, et tant chez les hommes que chez les femmes. En Suisse romande, elle est encore plus forte et se monte à 89%, contre 79% en Suisse alémanique.

Pas d'adhésion en-dessous de 70%

Le soutien est également plus marqué auprès des jeunes et des jeunes parents (30-44 ans). Aucun groupe de population n'affiche une adhésion inférieure à 70%, précise Travail.Suisse, même dans la classe d'âge des 60-74 ans. Les pères qui n'ont pas pu bénéficier eux-mêmes d'un congé paternité se prononcent clairement en sa faveur.

Les sondés se montrent plus partagés quant à la durée que devrait avoir un tel congé payé. Environ 40% des personnes interrogées veulent quatre semaines ou plus. Une autre tranche de 40% se prononce pour deux semaines. Le reste considère une durée plus courte comme suffisante.

ats/mac

Publié le 23 août 2015 à 11:46 - Modifié le 24 août 2015 à 10:45

Bientôt au Parlement

Ces résultats indiquent que le moment est favorable pour mettre en place le congé paternité, écrit encore Travail.Suisse. Le sondage a été effectué par l'institut LINK auprès de 861 personnes.

Un tel projet pourrait être au menu des discussions au Parlement. En avril dernier, la commission de la sécurité sociale du Conseil national a accepté l'initiative parlementaire de Martin Candinas (PDC/GR) qui souhaite instaurer deux semaines de congé paternité. La balle est désormais dans le camp de la commission ad hoc du Conseil des Etats. Celle-ci devrait se prononcer le 1er septembre.