Modifié le 03 août 2015 à 18:22

Le PDC propose des mesures pour, à terme, renvoyer les Erythréens

Requérants érythréens lors d'une manifestation contre les renvois à Lausanne en septembre 2014.
Le PDC veut limiter l'afflux de réfugiés érythréens en Suisse Forum / 12 min. / le 02 août 2015
Dans un document de position, le PDC demande une meilleure collaboration en Europe au sujet de l'asile. Il souhaite aussi plus d'engagement de la part de la Suisse en Erythrée pour enrayer l'émigration.

Cité par Le Matin Dimanche, le conseiller aux Etats fribourgeois Urs Schwaller précise que le Conseil fédéral doit faire pression sur l'Erythrée. Le pays doit constituer "une priorité absolue pour l'aide au développement", afin d'"offrir une perspective aux jeunes". L'élu espère que des renvois y seront possibles "d'ici deux à trois ans".

Ce programme est jugé "utopiste" par Veronica Almedom, de l'association Stop Slavery in Eritrea, interrogée par le journal. Selon elle, l'aide au développement contribue même à renforcer le régime totalitaire actuellement au pouvoir.

Un problème européen

Dans son papier de propositions, qui doit servir de base aux discussions et sera présenté aux délégués lors de son congrès le 29 août, le PDC insiste sur le caractère global de la problématique et demande une répartition des réfugiés proportionnelle à la population des pays de l'espace Dublin.

Le PDC propose également d'aider les cantons frontaliers les plus touchés en utilisant du personnel militaire.

fisf

Publié le 02 août 2015 à 12:29 - Modifié le 03 août 2015 à 18:22

Faire travailler les requérants

Dans ce document, le PDC propose de limiter les transferts d'argent vers leur pays d'origine en versant les prestations sociales aux requérants d'asile sous la forme de bons ou de paiements en nature plutôt qu'en argent liquide.

Une fois qu'ils ont été transférés aux centres cantonaux par les centres fédéraux d'asile, les requérants devraient travailler, selon le parti, qui imagine verser le salaire de ce labeur directement dans un fonds d'aide aux réfugiés.

Le PDC veut aussi une interdiction générale de voyager pour les requérants et les personnes admises provisoirement.