Modifié

Mgr Charles Morerod, un évêque conservateur et décontracté

Mgr Charles Morerod. [Marcel Bieri - Keystone]
Mgr Charles Morerod, un évêque conservateur et décontracté? / Forum / 5 min. / le 1 juillet 2015
A la fois conservateur sur les questions de morale et décontracté dans sa communication, Mgr Charles Morerod interpelle. Une dualité qu'il ne juge pas contradictoire, a-t-il confié à la RTS.

L'Evêque de Lausanne, Genève et Fribourg désarçonne beaucoup de monde en ce moment. Monseigneur Charles Morerod a - entre autres - lancé "la bière de l'évêque" et participé au Ice Bucket Challenge, des opérations qui contribuent à sa cote de sympathie. Mais en terme de doctrine, il reste dans la ligne droite de l'Eglise. Il vient par exemple d'annoncer qu'il prendra part à une marche anti-avortement.

Beaucoup de gens amusants dans les monastères

Or "il ne s'agit vraiment pas d'un double discours", a-t-il expliqué mercredi dans l'émission Forum, estimant plutôt être dans la lignée de ses prédécesseurs en termes de décontraction et de morale, par exemple Mgr Bernard Genoud.

Si Mgr Charles Morerod se dit étonné de certaines réactions quant à ses positions classiques sur l'Eglise, il ne voit par contre aucune contradiction à se montrer décontracté. "Si les gens allaient un peu plus visiter par exemple des monastères, ils verraient qu'on y trouve beaucoup de gens très amusants et décontractés, mais ce n'est pas du tout l'image qu'on en a de l'extérieur".

Le redécoupage du diocèse en question

Interrogé également sur le projet de redécoupage du diocèse de Lausanne, Fribourg et Genève, Mgr Morerod a précisé que l'annonce de la retraite de Mgr Farine, l'évêque auxiliaire à Genève, l'avait poussé à avancer dans cette question.

"Le rôle de l'évêque est de visiter son diocèse. D'être présent. Mais ça prend du temps... Et quand je fais ces visites, on me dit chaque fois: 'C'est la première fois qu'il y a une visite pastorale d'un évêque depuis 40 ans.' Donc je me dis que le diocèse est quand même un peu grand", a-t-il précisé.

Mais si ce projet devait avancer, il ne semble pas que le Vatican s'y montrerait opposé. Les collaborateurs du Pape François accueillent la crétion d'un nouveau diocèse comme une manifestation de vie. Mais à l'issue de la concertation, Mgr Morerod n'a pas caché que malgré les réactions positives, "ce qui ressort chez presque tous, c'est une certaine incertitude. Et pour l'instant on en est là", a-t-il conclu.

jzim

Publié Modifié