Modifié

Les coûts des dégâts causés par l'armée sont descendus en 2014

Le Centre de dommages du DDPS assume depuis plus de dix ans la prévention et le règlement des sinistres concernant l'armée. (Photo d'illustration) [Chrisitian Brun - KEYSTONE]
Le Centre de dommages du DDPS assume depuis plus de dix ans la prévention et le règlement des sinistres concernant l'armée. (Photo d'illustration) [Chrisitian Brun - KEYSTONE]
L'armée a fait moins de dégâts en 2014. Les coûts se sont montés à 12,71 millions de francs, soit près de deux millions de moins que l'année précédente.

Le bilan annuel du Centre de dommages du Département de la défense (DDPS) montre un recul des frais qui s'explique surtout par une diminution du nombre de sinistres graves. Les cas ayant engendré plus de 50'000 francs de dégâts se sont inscrits à 108, soit 28 de moins qu'un an auparavant. D'autres 453 cas, 70 de moins qu'en 2013, ont dépassé la barre des 5000 francs.

Le nombre total des sinistres est, lui, descendu de 30 cas à 7585. De leur côté, les véhicules de la Confédération ont causé des problèmes coûtant 7,28 millions.

Presque 2.8 millions de dédommagement

L'armée a également dû dédommager avec 1,4 million de francs des personnes civiles et avec 1,38 million pour des véhicules civils. Les recettes provenant des recours et des participations aux frais d'accidents se sont montées à près de 600'000 francs.

Selon le DDPS, l'évolution positive est notamment due à la bonne conduite des affaires, à l’influence constante des cadres et aux efforts de prévention et d’instruction.

ats/sp

Publié Modifié

Un projet de remise en état de 30 ans s'achève

Un projet de reboisement de grande envergure s’achève en 2015. Le 5 décembre 1985, un incendie causé par des tirs militaires sur la place d’armes et de tir de St. Luzisteig (GR) avait détruit près de 110 hectares de forêt. Les 30 ans de remise en état ont coûté 5,3 millions de francs.