Modifié le 16 juin 2015 à 12:53

Les objectifs de la politique agricole peuvent être atteints, selon l'OFAG

L'une des plus grosses fermes laitières de Suisse disparaît.
Les objectifs relatifs aux surfaces de promotion de la biodiversité de moindre qualité sont déjà atteints, indique l'OFAG. (Photo d'illustration) [Laurent Gillieron - ]
L'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) a tiré mardi un bilan encourageant de la première année de mise en oeuvre de la politique agricole 2014-2017.

La volonté de favoriser les mesures environnementales porte ses fruits. Les agriculteurs jouent le jeu tandis que les craintes liées à une éventuelle baisse de la production ne se sont pas vérifiées, indique l'OFAG mardi dans son communiqué.

"En 2014, la production de lait et de viande a légèrement augmenté et, en raison de conditions météorologiques favorables, la production végétale a même atteint un niveau record", détaille le texte.

Aide accrue pour les exploitations de montagne

En 2014, les exploitations de plaine ont reçu une moyenne de 51'400 francs (-1400 francs) de paiements directs, tandis que les exploitations de montagne ont bénéficié de 59'000 francs (+2600 francs) en moyenne.

En raison du nouveau système entré en application en 2014, qui encourage davantage les prestations des exploitations de montagne et d’estivage, le montant des paiements directs par exploitation a donc changé.

ats/sp

Publié le 16 juin 2015 à 11:48 - Modifié le 16 juin 2015 à 12:53

Les paiements directs représentent 25% du chiffre d'affaires

Le système des paiements directs est l’élément central de la politique agricole 2014-2017. Les paiements directs représentent environ 25% du chiffre d’affaires d’une exploitation agricole.

Au total, le Parlement a prévu d'accorder 11'256 millions de francs pour cet enveloppe budgétaire, soit plus de 80% du soutien à l'agriculture pour cette période.