La restructuration du domaine de l'asile est examinée par le Conseil des Etats. [Keystone]
Publié Modifié

La restructuration du domaine de l'asile devant le Conseil des Etats

Le Conseil des Etats se penche sur la restructuration du domaine de l'asile. L'objectif principal de la réforme présentée par Simonetta Sommaruga est d'améliorer les procédures d'asile en réduisant leur durée.

Selon le projet du Conseil fédéral, la majorité des procédures d'asile devraient aboutir à une décision exécutoire et à l'exécution d'un éventuel renvoi dans un délai de 140 jours. La protection juridique des requérants d'asile devrait aussi être renforcée.

La Confédération veut créer 5000 places d'accueil réparties entre six régions, dont 1280 en Suisse romande, ce qui suscite inquiétudes et polémiques dans les localités qui doivent accueillir des centres.

Eric Butticaz

Débat au Conseil des Etats

La restructuration du domaine de l'asile abordée dès 15h15

La restructuration du domaine de l'asile sera abordée au Conseil des Etats en début de séance.

Les explications de Pierre-Olivier Volet

Réforme des procédures d'asile voulue par Simonetta Sommaruga: les précisions de Pierre-Olivier Volet, à Berne [RTS]
Réforme des procédures d'asile voulue par Simonetta Sommaruga: les précisions de Pierre-Olivier Volet, à Berne / 12h45 / 1 min. / le 15 juin 2015


>> Retrouvez notre suivi de la session: La session parlementaire au jour le jour

Procédure accélérée

Hébergement dans des centres fédéraux

La majorité des demandes d'asile, pour lesquelles aucune clarification supplémentaire n'est nécessaire, devraient être traitées dans le cadre d'une procédure accélérée, dans laquelle une protection juridique étendue est prévue pour les requérants.

Pendant toute la durée de la procédure, limitée à un maximum de 140 jours, et jusqu'à un éventuel renvoi, les requérants d'asile seraient hébergés dans des centres régionaux gérés par la Confédération.

Comment se passe le traitement d'une demande d'asile?

Procédure étendue confiée aux cantons

Si des clarifications supplémentaires sont requises, selon le projet du Conseil fédéral, les demandes d'asile seront traitées dans le cadre d'une procédure étendue et les requérants continueront à être attribués à un canton, comme c'est le cas aujourd'hui.

La procédure étendue sera alors limitée à une année, au terme de laquelle une décision devra être rendue et un éventuel renvoi devra être exécuté. Les cantons resteront compétents pour exécuter les renvois.

La carte des centres d'hébergements pour requérants d'asile en Suisse romande:

Le secrétariat d'Etat aux Migrations répartit entre les cantons les requérants d'asile. Ainsi, hormis les centres fédéraux et les aéroports, la gestion des centres d'hébergements est du ressort des cantons. Les différents systèmes ne peuvent donc pas être comparés entre eux puisqu'ils ne reposent pas forcément sur les même principes.

(L'affichage de la carte peut parfois rencontrer des problèmes sur Internet Explorer)

Soutien lors de deux conférences nationales

Les cantons, les villes et les communes favorables

Les cantons, les villes et les communes se sont prononcés en faveur de cette restructuration à l'occasion de deux conférences nationales sur l'asile organisées en février 2013 et en mars 2014.

>> Lire le compte-rendu de la 2e conférence nationale: La Suisse romande comptera 1280 places dans ses centres d'asile

>> Voir la carte de l'accueil des requérants dans les communes romandes:

Meilleure assistance pour les candidats à l'asile

Protection juridique étendue

Afin de garantir que les nouvelles procédures respectent les principes de l'Etat de droit, les requérants d'asile pourront, selon le projet du Conseil fédéral, bénéficier gratuitement d'un conseil concernant la procédure d'asile et d'une représentation juridique gratuite.

Ces mesures sont prévues pour concilier rapidité et équité de traitement des dossiers. Les requérants d'asile recevront le plus tôt possible des informations détaillées sur les offres en matière d'aide au retour, afin qu'ils puissent bénéficier de conseils en vue du retour et opter pour un départ volontaire à chaque étape de la procédure.

Détails du projet d'implantation

Solide assise pour les nouveaux centres de la Confédération

La Confédération, les cantons, les villes et les communes ont convenu de travailler ensemble à la mise en oeuvre de la restructuration du domaine de l'asile.

La déclaration commune qu'ils ont signée en mars 2014 fixe les grandes lignes de la planification générale et prévoit un mécanisme de compensation en faveur des cantons abritant un centre de la Confédération.

Six régions sont définies, comptant chacune plusieurs centres. La Confédération dispose actuellement de quelque 1400 places d'hébergement dans ses cinq centres d'enregistrement et de procédure.

Pour mettre en oeuvre la restructuration proposée, 5000 places environ seront nécessaires dans des centres de la Confédération. Sur ce nombre, une réserve de 20 % est prévue pour faire face à d'éventuelles fluctuations. Il s'agit de garantir, autant que possible, qu'aucune personne ne soit attribuée à un canton, même en cas d'augmentation du nombre des demandes d'asile.

La planification est toutefois en retard

La Gouglera, à Chevrilles, doit abriter le futur centre d'accueil fédéral. [Lukas Lehmann - Keystone]Lukas Lehmann - Keystone
Retard dans la planification romande des centres fédéraux d'asile / Le Journal du matin / 1 min. / le 11 juin 2015

Economies à moyen terme

Près de 170 millions de francs d'économies par an

La restructuration du domaine d'asile doit permettre, à moyen terme, de réaliser des économies de l'ordre de 170 millions de francs par an.

Des investissements à hauteur de 548 millions de francs seront nécessaires dans un premier temps pour mettre à disposition les places d'hébergement supplémentaires et créer les postes de travail requis.

Phase de test menée à Zurich

Premiers résultats et prolongation

Une phase de test a été mise en oeuvre dans le cadre de la restructuration dès le 6 janvier 2014 à Zurich. Un premier bilan provisoire a fait état de résultats positifs: les procédures accélérées peuvent être menées de manière rapide et conforme aux principes de l'Etat de droit et le cadre budgétaire a pu être respecté.

>> Lire aussi: Bilan positif pour le centre d'asile ouvert à Zurich il y a 5 mois

Phase de test prolongée par le Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a décidé le 5 juin de prolonger la phase de test jusqu’au 28 septembre 2019. Un premier rapport intermédiaire rendu en février 2015 a établi que la procédure mise en place avait permis d’aboutir nettement plus rapidement à des décisions d’asile et que le centre pilote fonctionnait sur de bonnes bases.

La durée des procédures d’asile et des procédures Dublin a pu être réduite de près de 30 % par rapport aux délais ordinaires, sans que la qualité des décisions n’en ait souffert. L’évaluation du centre, effectuée par quatre organisations externes au Secrétariat d'Etat aux migrations se poursuit. Ses résultats seront publiés dans un rapport final qui devrait paraître début 2016.

Le centre fédéral de Zurich suscite pourtant aussi des controverses, notamment sur l'objectivité de l'assistance juridique et sur une augmentation du nombre de départs non contrôlés depuis le centre.

Le nouveau centre fédéral pour requérants d'asile de Zurich suscite la controverse [RTS]
Le nouveau centre fédéral pour requérants d'asile de Zurich suscite la controverse / 19h30 / 3 min. / le 8 juin 2015

Contestation populaire

Une restructuration qui ne se passe pas sans heurts

Vive réaction des habitants de Chevrilles (FR) à l'implantation d'un centre dans leur commune

Les vives réactions des habitants de Chevrilles (FR) [RTS]
Les vives réactions des habitants de Chevrilles (FR) / Infrarouge / 49 sec. / le 3 mars 2015

Les cantons romands trouvent un accord sur les centres d'accueil des réfugiés

Un malentendu réside entre la Confédéreation et le Conseil d'Etat vaudois au sujet de la caserne de Moudon [RTS]
Un malentendu réside entre la Confédéreation et le Conseil d'Etat vaudois au sujet de la caserne de Moudon / 19h30 / 1 min. / le 2 décembre 2013

>> Lire aussi:

> Critiques à Berne contre le centre pour requérants de Chevrilles

> Altstätten et Kreuzlingen accueilleront deux centres fédéraux pour requérants

> Des demandeurs d'asile seront placés dans une caserne d'altitude à Sarnen

> Les nouveaux centres fédéraux d'asile coûteront 50 millions