La situation est critique à plusieurs points en Suisse romande.
Publié Modifié

La Suisse romande surveille ses lacs et cours d'eau 2

Les nouvelles pluies qui se sont abattues sur la Suisse romande lundi ont mis plusieurs régions de Suisse romande en alerte. A Genève, deux ponts restent fermés mardi et les autorités redoutent que le foehn annoncé fasse fondre la neige en montagne et augmente à nouveau le débit de l'Arve.

En Valais, l'accès aux Crosets demeure interdit et le village est toujours coupé du monde. De nombreuses autres routes restent également fermées par crainte des éboulements. La décrue s'est amorcée dans le Chablais lundi en fin de journée, mais la Grande Eau, à Aigle, est toujours sous haute surveillance.

Le canton de Berne est encore menacé par la montée des eaux. MétéoSuisse a maintenu pour mardi des alertes vigilance crues de 4 sur 5 pour le lac de Thoune et pour l'Aar. Tous trois ont débordé lundi dans la journée à certains endroits.

Situation améliorée à Genève.

Trois ponts demeurent fermés

A Genève, le pont des Acacias, fermé au trafic lundi à la mi-journée, a rouvert dès 19h, tandis que le pont de la Fontenette à lui été bouclé.

Les ponts du Val-d'Arve, de Vessy et de la Fontenette restent interdits au public.

Les déchets pourraient aussi bloquer le courant sous les ponts, a expliqué lundi Nicolas Schumacher, commandant du Service d'incendie et de secours (SIS) de la Ville de Genève.

Bibliothèque universitaire inondée

Lundi après-midi, les sapeurs-pompiers ont pompé l'eau des sous-sols des bâtiments des sciences de l'Université, où une bibliothèque a subi une inondation, et du Centre sportif des Vernets.

Le Musée d'ethnographie (MEG) a également fermé ses portes, où quelques infiltrations d'eau ont été constatées dans le sous-sol. Il devrait rouvrir samedi seulement.

A écouter sur Forum:

Le nouveau bâtiment du Musée d'ethnographie de Genève. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Le Musée d'ethnographie de Genève protège ses œuvres des intempéries / Forum / 3 min. / le 4 mai 2015

Un niveau très élevé

L'Arve, qui prend sa source dans le massif du Mont-Blanc, a entamé sa décrue. Le débit de la rivière est redescendu à 732 mètres cubes par seconde à 17h30, alors qu'il flirtait avec les 860 mètres cubes par seconde vers 12h.

Samedi, la rivière avait atteint un débit de 895 mètres cubes par seconde, une première depuis 1935.

Les commentaires de Joël Boissard, au 19h30:

Montée des eaux- GE: les commentaires de Joël Boissard à Genève [RTS]
Montée des eaux/ GE: les commentaires de Joël Boissard à Genève / 19h30 / 1 min. / le 4 mai 2015

Prévisions pour mardi

Les pluies annoncées mardi en seconde partie de journée devraient être de faible intensité. Mais les affluents de l'Arve sont saturés. Facteur aggravant: l'augmentation prochaine de la température due à un foehn soutenu en Haute-Savoie (F) va provoquer une nouvelle fonte du manteau neigeux.

Répit en Valais

Le Val d'Illiez toujours touché

La décrue s'est amorcée dans le Chablais lundi en fin d'après-midi, après les intenses précipitations de la journée.

A Monthey, la pré-alarme d'évacuation lancée lundi matin a été levée en fin de journée, mais la surveillance est maintenue. La ligne ferroviaire entre Monthey et St-Maurice, menacée par la montée des eaux, a été fermée dans la journée de lundi, mais a pu être rouverte mardi.

La route menant à la station des Crosets, dans le Val d'Illiez, restera fermée par mesure de précaution. Plusieurs glissements de terrain et débordements de cours d’eau ont été constatés, ayant des répercussions directe sur le niveau d’eau de la Vièze. Seuls une vingtaine d'habitants de la station coupée du monde ont décidé de rester sur place.

A proximité, la route reliant Val d'Illiez à Champoussin reste également fermée, ainsi que celle entre Vex et Euseigne, dans le Val d'Hérens, en raison d'un éboulement.

L'analyse d'Alexandre Bochatay au 19h30:

Montée des eaux- VS: l'analyse d'Alexandre Bochatay à Monthey [RTS]
Montée des eaux/ VS: l'analyse d'Alexandre Bochatay à Monthey / 19h30 / 1 min. / le 4 mai 2015

Toujours instable à St-Gingolph

Durement touché par le débordement de la Morge samedi, le village de St-Gingolph a commencé à panser ses plaies. L'option d'une évacuation, évoquée le matin, n'aura finalement pas à être mise en pratique.

La situation est restée toutefois tendue en fin d'après-midi avec les eaux de la Morge toujours agitées. La surveillance de la Morge se poursuit jusqu'à mercredi.

Voir le sujet du 19h30:

Le village de Saint-Gingolph a payé un lourd tribut aux intempéries [RTS]
Le village de Saint-Gingolph a payé un lourd tribut aux intempéries / 19h30 / 2 min. / le 4 mai 2015

Prévisions de pluies dans le Chablais

Après quelques heures de répit sans aucune précipitation, un nouvel épisode de pluie devrait toucher une nouvelle fois le Chablais mardi à midi, indique le chef de la section des dangers naturels du canton du Valais Pascal Stoebener.

Le redoux attendu après un épisode de foehn, fait remonter la limite de la neige au-dessus de 3000 mètres. L'eau de fonte de neige viendra encore s'ajouter à la pluie sur des sols déjà saturés en eau.

Des images de la montée des eaux dans le Chablais, où le lit était à 55 centimètres du seuil de débordement, lundi à 8h:

Chablais
Montée des eaux dans le Chablais / L'actu en vidéo / 1 min. / le 4 mai 2015

Inondations à Berne

L'Aar, le lac de Bienne et de Thoune débordent

A Berne, les chemins qui longent l'Aar restent fermés mardi, alors que les images de la rivière s'écoulant lundi dans la capitale sont impressionnantes.

Les autorités bernoises craignent que les eaux du lac de Thoune, qui a déjà débordé, alimentent encore l'Aar qui a atteint sa limite. MétéoSuisse a maintenu des alertes de niveau 4 sur 5 pour le lac de Thoune et pour l'Aar.

Impressionnantes images de la montée de l'Aar [RTS]
Impressionnantes images de la montée de l'Aar / L'actu en vidéo / 1 min. / le 4 mai 2015

Le lac de Bienne a débordé à certains endroits, notamment à Ipsach, et la situation reste fragile mardi. Le niveau n'a cessé de grimper pour atteindre 430,35 mètres lundi à 16h, à 2 centimètres de la cote d'alerte. Le débarcadère n'est pas encore inondé, mais les berges sont sous l'eau.

Le niveau du lac ne peut pas être abaissé pour le moment, car l'ouverture des écluses de Port a dû être réduite afin d'empêcher le niveau de l'Aar en aval de Bienne de déborder.

Le point avec Julien Hostettler, au 19h30:

Montée des eaux- BE: le point avec Julien Hostettler à Bienne [RTS]
Montée des eaux/ BE: le point avec Julien Hostettler à Bienne / 19h30 / 58 sec. / le 4 mai 2015

 

Le lac de Neuchâtel inquiète

Niveau "exceptionnel"

Lundi en milieu de journée, le niveau du lac de Neuchâtel s'élevait à 430,1 mètres, alors que la limite critique est située à 430,35 mètres. MétéoSuisse a émis une alerte vigilance crues de 3 sur 5 pour la région.

Le lac va atteindre ces prochains jours des niveaux "assez exceptionnels, rarement atteints ces dernières décennies", a déclaré lundi Philippe Hohl, chef de la division des eaux auprès de la Direction générale de l'environnement.

Villes vaudoises sous surveillance

Niveaux limites à Aigle et Vevey

Lundi dans le canton de Vaud, lacs et cours d'eau ont atteint des niveaux proches des limites. La Grande Eau, à Aigle, l'Orbe et la Broye sont toujours sous surveillance mardi.

La protection le long du cours d'eau installée lundi pour préserver un secteur de la ville est toujours en place. Une cinquantaine de membres de la Protection civile et les pompiers ont été mobilisés autour de la rivière. Les ponts menant au quartier de la Fontaine sont fermés.

Débit record

A Vevey, la Veveyse a grimpé lundi jusqu'à 160m3 par seconde, ce qui est énorme. Mais il n'y a pas eu de dégâts majeurs.

"La situation est extrêmement limite partout", avait expliqué Philippe Hohl, chef de la division des eaux auprès de la Direction générale de l'environnement.

Du bois s'est amoncelé sur les lacs, les rivières et aux embouchures des cours d'eau. "Dans la baie de Clarens, à Montreux, il a fallu enlever ces matériaux", avait-t-il ajouté. Même opération à Payerne, sur la Broye, et à Yverdon-les-Bains.

L'accalmie de lundi après-midi a permis aux cours d'eau de redescendre un peu. Mais les risques d'éboulements, de chutes d'arbres et de crues ne peuvent être écartés. La prudence est donc recommandée aux promeneurs.