Modifié

Les jeunes appellent de plus en plus le 147 pour des problèmes graves

Le visuel d'une campagne de prévention de Pro Juventute en 2011. [Pro Juventute]
Le visuel d'une campagne de prévention de Pro Juventute en 2011. [Pro Juventute]
Le numéro d'urgence 147 reçoit de plus en plus d'appels de jeunes avec des problèmes personnels graves, indique mercredi Pro Juventute. Environ deux cas de tendances suicidaires sont traités chaque jour.

"En 2014, en moyenne deux jeunes avec des tendances suicidaires se sont adressés chaque jour à Pro Juventute", indique mercredi l'association.

A 56 reprises, les appels au numéro d'urgence, où les enfants et les jeunes bénéficient de l'aide de spécialistes 24 heures sur 24, ont engendré des interventions de crise, avec recours à la police, à une ambulance ou aux services psychiatriques. Cela était arrivé sept fois en 2007.

Entretiens plus longs

L'an dernier, Pro Juventute a enregistré une augmentation des demandes sur le thème de la peur (+10,6%), de l'autodestruction ou de la scarification (+5,6%), des maladies psychiques (+24%), de l'humeur dépressive (+11,8%) ou des idées suicidaires (+10,5%).

En raison de l'accroissement de la complexité et de la gravité des sujets exposés, les entretiens de conseil ont été plus intensifs et plus longs en 2014. La durée moyenne de consultation a augmenté de 20% par rapport à 2013.

ats/jvia

Publié Modifié

Un service gratuit et anonyme

En appelant le 147, les enfants et les jeunes peuvent faire appel à des psychologues 24 heures sur 24. Les appels et sms au numéro d'urgence n'apparaissent sur aucune facture de téléphone: ils sont gratuits et confidentiels.