Modifié

Le financement suisse d'un bateau de sauvetage en Méditerranée à l'étude

Le bateau Phoenix est spécialisé dans le sauvetage de migrants. [Darrin Zammit Lupi - MOAS]
Que doit faire la Suisse face au drame des migrants de la Méditerranée? / Le Journal du matin / 5 min. / le 22 avril 2015
L'administration fédérale étudie actuellement le financement d'un bateau de sauvetage privé pour secourir les migrants en Méditerranée, a appris la RTS mercredi.

Michel Diot, ancien officier de marine français et coordinateur de Fribourg-Solidaire, propose que la Confédération soutienne financièrement le Phoenix, un bateau de sauvetage appareillé par l'ONG Migrant Offshore Aid Station (MOAS) à Malte: "L'urgence absolue est de sauver des gens (...) La Suisse pourrait louer ce bateau à la marine italienne (...) Il y a, à bord, un hélicoptère-drone qui permet de surveiller une grande zone", a expliqué mercredi Michel Diot sur les ondes de la RTS.

Ce projet servirait aussi de signal à l'Union européenne (UE), a ajouté l'expert maritime: "La communauté européenne a peur de son opinion publique concernant le pseudo-envahissement par les réfugiés". Michel Diot a été reçu par plusieurs départements fédéraux qui étudient actuellement sa proposition.

Faire mieux que Mare Nostrum

Sur un plan général, l'UE doit déployer de plus grands moyens pour venir en aide aux migrants a-t-il encore insisté: "On doit aller plus loin que Mare Nostrum. On doit se diriger vers une forme de mini-Atalante (opération européenne antipiraterie mise en place en 2008 par l'UE dans le golfe d'Aden et dans l'Océan, ndlr.)".

Pour rappel, l'UE doit tenir un sommet extraordinaire jeudi pour répondre d'urgence à la problématique migratoire en Méditerranée, après la mort de 800 personnes dans le naufrage d'un chalutier près des côtes  libyennes le week-end dernier,

Lire aussi: David Cameron appelle à mettre fin aux "cargaisons de la mort"

hend

Publié Modifié