Modifié le 21 avril 2015 à 20:23

Les salaires devraient être contrôlés pour éviter les discriminations

Sur une année, le manque à gagner pour les femmes est estimé à 7,7 milliards de francs, selon le PS
Sur une année, le manque à gagner pour les femmes est estimé à 7,7 milliards de francs, selon le PS [Bernd Ege - ]
Les entreprises devraient contrôler et communiquer régulièrement les salaires de leurs employés. Cette mesure permettrait d'éviter la discrimination entre hommes et femmes, estime le PS.

Le PS a présenté mardi à Berne un plan de mesures visant à promouvoir l'égalité salariale entre hommes et femmes.

Sur une année, le manque à gagner pour les femmes est estimé à 7,7 milliards de francs, selon le PS. Parmi une dizaine de mesures proposées pour mettre un terme à cette "discrimination", figure l'instauration des contrôles des salaires obligatoires tous les trois ans.

Les employés connaîtraient ainsi les montants des salaires et les données relatives au sexe, à la position hiérarchique, à l'activité et au niveau de formation.

Davantage de crèches

A côté des mesures de lutte contre la discrimination salariale, les socialistes exigent une répartition plus équitable du travail rémunéré et non rémunéré entre femmes et hommes, notamment avec davantage de crèches pratiquant des tarifs abordables et d'écoles à horaire continu gratuites, ainsi que l'instauration d'un congé parental de 20 semaines pour chaque parent, rémunéré à hauteur de 80% du salaire assuré.

ats/lan

Publié le 21 avril 2015 à 16:42 - Modifié le 21 avril 2015 à 20:23