Modifié le 08 avril 2015

L'organisme qui gère les échanges linguistiques en Suisse critiqué

La Fondation ch ne dispose pas d'une véritable stratégie dans le domaine des échanges linguistiques, selon les chercheurs.
La Fondation ch ne dispose pas d'une véritable stratégie dans le domaine des échanges linguistiques, selon les chercheurs. [Peter Schneider - ]
La Fondation ch envoie trop peu d'élèves en échanges linguistiques dans d'autres régions suisses: la moitié du nombre prévu dans son contrat de prestations avec la Confédération, selon une étude.

Seuls 16'000 élèves bénéficient annuellement d'un échange linguistique grâce à la Fondation ch, alors que le contrat de prestations, doté d'un million de francs, en prévoit 30'000.

Le mandat octroyé à l'organisation, créée en 1967, pourrait être confié à une autre association. Cette option devrait être examinée, souligne une étude dont les conclusions ont été relayées mardi par la Basler Zeitung.

>> Dominique de Buman espère que ces dysfonctionnements seront rapidement corrigés:

Dominique de Buman.
Le Journal du matin - Publié le 08 avril 2015
 

Décision à la fin de l'année

L'Office fédéral de la culture, qui soutient la Fondation ch, signale que des discussions sont en cours concernant le futur de l'encouragement des échanges linguistiques. La décision tombera d'ici la fin de l'année. En attendant, il a prolongé le contrat de prestations jusqu'à fin 2015.

L'étude critique aussi le fait que 87% du budget annuel soit avalée par le personnel, le loyer et les frais d'exploitation. Les projets doivent se contenter du reste. Les évaluateurs reconnaissent toutefois que cette répartition correspond à ce qui avait été fixé.

ats/fisf

Publié le 07 avril 2015 - Modifié le 08 avril 2015

Plus d'argent dès 2016

Le Conseil fédéral compte gonfler dès 2016 l'enveloppe financière pour le soutien aux séjours linguistiques. La somme devrait passer de 1 à 1,5 million de francs, selon le message sur la culture 2016-2020 actuellement débattu au Parlement.