Modifié

La criminalité en nette baisse dans tous les cantons romands

les homicides n'ont jamais été aussi peu nombreux en Suisse depuis plus de trente ans, selon l'Office fédéral de la statistique. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Diminution de la criminalité observée en Suisse en 2014 / Le 12h30 / 2 min. / le 23 mars 2015
En 2014, 41 homicides ont été recensés en Suisse, soit le plus bas niveau depuis 1982. Les infractions au code pénal sont en baisse dans tous les cantons. Les chiffres détaillés dans nos graphiques.

Sur les infractions dénoncées l'an dernier, 526'066 relevaient du code pénal (-8,5% par rapport à 2013), 80'986 de la loi sur les stupéfiants (-16,7%) et 39'544 de la loi sur les étrangers (-4,7%), selon la statistique policière de la criminalité publiée lundi.

Genève premier lieu d'infractions

Au niveau cantonal, Genève, Bâle-Ville et Vaud recensent le plus d'infractions au code pénal avec respectivement 117, 113 et 96 infractions pour 1000 habitants en 2014. Neuchâtel (82 infractions) et Zurich (69) arrivent en quatrième et cinquième position.

Dans le domaine des cambriolages, le canton de Genève reste l'endroit en Suisse avec la plus importante proportion de cas par rapport au nombre d'habitants. Il est suivi de près par le canton de Vaud, alors que les grandes villes alémaniques s'avèrent beaucoup plus sûres dans ce domaine.

Ces taux sont en diminution dans tous les cantons suisses, la plus forte baisse concernant le Jura et le Valais. Certains cantons comme Genève, Berne et le Valais affichent même un taux inférieur à celui de 2009.

Taux d'homicides au plus bas

Il n'y a jamais eu aussi peu d'homicides en Suisse depuis 1982. L'OFS a recensé 41 homicides en 2014, soit 29% de moins qu'en 2013. Plus de la moitié (soit 23) se sont déroulés dans la sphère domestique. En 1990, on dénombrait 110 homicides.

En tenant compte des tentatives, le total des homicides est porté à 173, contre 209 en 2013. Une arme à feu a été utilisée dans un cas sur dix. Cette configuration est en forte diminution: l'arme à feu n'était recensée que dans 18 infractions de ce type l'an dernier, contre une moyenne de 47 entre 2009 et 2013.

Un peu moins de la moitié (49%) des homicides, tentatives comprises, ont été commis avec une arme coupante ou tranchante. Mais la grande majorité des lésions graves résulte d’une pure violence corporelle (42%).

Vols et brigandages en baisse

Les vols (sans les vols de véhicules), les lésions corporelles, les brigandages et les menaces ont également baissé l'an dernier.

Les escroqueries (+2,8%), l’extorsion et le chantage (+19,5%) ainsi que les faux dans les titres (+14,4) sont en revanche en hausse. Les vols de véhicule se sont accrus de 8,4% en 2014 après des baisses consécutives en 2012 et 2013.

Certaines infractions affichent quant à elles un taux relativement stable comme les contraintes, les actes d’ordre sexuel avec des enfants et les viols, selon l’Office fédéral de la statistique.

vtom/sbad

Publié Modifié

Vaud: opération contre le deal renouvelée

Dans le canton de Vaud, l'opération STRADA, destinée à lutter contre le "deal" de rue sur la base des flagrants délits, est considérée comme un succès depuis son lancement en juillet 2013.

Le Conseil d'Etat a décidé de la pérenniser et de maintenir les effectifs qui avaient été consentis, a indiqué la conseillère d'Etat Béatrice Métraux.