Publié le 10 mars 2015 à 17:13

Une application aide à gérer les piqûres de tiques

La maladie de Lyme est transmise par les tiques.
L'an dernier, près de 9000 personnes ont contracté la borréliose en Suisse. [Stephan Jansen - Keystone]
Une nouvelle application développée par la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW) aide à prévenir et traiter correctement les piqûres de tiques, dont la période d'activité débute en mars.

Cette application contient notamment une carte des dangers ainsi qu'une marche à suivre. La carte montre les zones à risques en fonction de données biologiques, géographiques et météorologiques, a indiqué mardi la ZHAW.

L'application explique en outre la meilleure méthode pour extraire une tique et un "journal" permet ensuite à la personne de surveiller son état de santé. Les données recueillies par les différents participants sont utilisées pour améliorer et actualiser la carte des dangers.

20'000 consultations par an

Les maladies les plus fréquentes transmises par les tiques sont la borréliose, ou maladie de Lyme, et l'encéphalite à tiques. Un vaccin est disponible pour la seconde, mais pas pour la première.

Quelque 20'000 consultations médicales sont à mettre sur le compte de ces acariens chaque année en Suisse. L'an dernier, près de 100 personnes ont contracté l'encéphalite à tiques et 9000 la borréliose.

ats/kg

Publié le 10 mars 2015 à 17:13