Modifié

Des ONG indignées par les multinationales du pavillon suisse à Milan

Une maquette du pavillion suisse à l'exposition de Milan 2015. [Peter Klaunzer - Keystone]
Une maquette du pavillion suisse à l'exposition de Milan 2015. [Peter Klaunzer - Keystone]
La présence de Syngenta et Nestlé sur le pavillon suisse de l'Expo universelle de Milan a indigné mardi plusieurs ONG. "Ne pas les inviter aurait été hypocrite", répond le maire de Genève à la RTS.

Plusieurs ONG telles que Pain pour le prochain, Swissaid, et Mutliwatch sont remontées contre la présence des multinationales agro-alimentaires Syngenta et Nestlé sur le pavillon suisse de l'exposition universelle de Milan, dès le mois de mai.

Ces organisations sont d'autant plus fâchées que les villes de Zurich, Bâle et Genève, qui représenteront la Suisse sur ce même pavillon, sont clairement ancrées à gauche.

Le géant bâlois Syngenta est décrit par les ONG comme le "leader des pesticides". Pour elles, sa venue rend impossible toute crédibilité sur le thème de l'alimentation pour les autres représentants suisses. Plusieurs partis de gauche ont relayé ces revendications.

"Le débat pourra avoir lieu"

Les villes se défendent en mettant en avant les aspects durables de leurs projets à Milan. Genève va par exemple projeter un film sur le droit à l'alimentation.

"Si on fait semblant d'ignorer l'existence de ces multinationales et qu'on ne les confronte pas à d'autres acteurs, comme les ONG ou l'opinion publique, le débat n'aura jamais lieu. Ne pas les inviter à l'exposition aurait été une hypocrisie", a rétorqué le maire de Genève Sami Kanaan mercredi à la RTS.

>> Lire: Comment Genève, Zurich et Bâle veulent séduire les visiteurs de l'Expo de Milan

jvia

Publié Modifié