Modifié le 11 février 2015 à 10:25

La répartition des centres fédéraux d'asile se fait attendre

L'ODM appelle la Suisse à créer plus de places d'accueil, comme ici au centre de Vallorbe.
La répartition des centres fédéraux d'asile se fait attendre Le Journal du matin / 2 min. / le 11 février 2015
Plus d'un mois après le délai prévu, la répartition des nouveaux centres fédéraux d'asile n'a toujours pas été établie et certains cantons s'en inquiètent.

La répartition des nouveaux centres fédéraux d'asile se fait attendre. Confédération et cantons souhaitaient présenter ces nouveaux emplacements à la fin de l'année passée. Cet engagement avait été pris et annoncé au mois de mars lors de la deuxième conférence nationale sur l'asile. Objectifs de cette réorganisation: accélérer les procédures et décharger les cantons.

Mais plus d'un mois après le délai prévu, aucun site n'a encore été présenté. Certains cantons commencent à trouver le temps long, alors que la hausse du nombre de requérants d'asile (+11% l'an dernier >> lire Les demandes d'asile en Suisse ont crû de 11% en 2014) rend la réorganisation des centres fédéraux plus urgente que jamais.

Attente d'indications claires de la part de la Confédération

Contacté par la RTS, Charles Juillard, ministre jurassien de Justice et Police, estime que "plus vite on aura défini ces centres, mieux ça sera pour faire face à l'afflux supplémentaire de requérants d'asile. Il faut maintenant que la Confédération nous donne des indications plus précises."

Le Secrétariat d'Etat aux Migrations s'en tient pour sa part aux explications fournies en décembre. S'il y a du retard c'est parce que les sites à analyser sont plus nombreux que prévus.

Une rencontre cantons-Confédération fin mars

Mais selon plusieurs observateurs, le dialogue entre Berne et les cantons Romands est très tendu.

Lundi encore, la Confédération rappelait aux cantons romands qu'ils sont les mauvais élèves en matière de renvoi des requérants d'asile. Une façon de mettre la pression avant une rencontre cantons-Confédération fin mars.

Pietro Bugnon/jzim

Publié le 11 février 2015 à 06:55 - Modifié le 11 février 2015 à 10:25

De 1600 à 5000 places d'accueil

Avec cette restructuration, la Confédération entend créer 5000 places d’accueil, réparties dans six régions en Suisse, au lieu des 1600 dont elle dispose actuellement.

Elle assumera l’entier de la procédure accélérée, délestant ainsi les centres cantonaux.

Les cantons romands doivent définir les emplacements pour, en théorie, un centre de procédure (540 places) et jusqu'à trois centres de départ (740 places).

Mais ils se sont jusqu'ici prononcés en faveur d’un centre de procédure sur deux sites: Vallorbe (VD) et Perreux (NE).