Modifié

Un collégien genevois sur trois n'obtient pas sa maturité gymnasiale

Le collège Rousseau à Genève. [Martial Trezzini - Keystone]
Un quart des collégiens genevois n’obtient pas sa "matu"? / Le Journal du matin / 2 min. / le 27 janvier 2015
Un tiers des élèves inscrits dans un cursus de maturité gymnasiale à Genève n'obtient pas sa "matu" six ans après sa première année. Mais la grande majorité décroche finalement un autre diplôme.

L'émission Factuel a cherché à vérifier les propos de la conseillère d'Etat genevoise Anne Emery-Torracinta.

La cheffe de l'instruction publique genevoise a déclaré sur les ondes de RTS La Première: "On constate qu'à peu près un élève sur quatre qui rentre au collège le quitte avant même d'avoir obtenu sa matu".

Un chiffre à nuancer

Or en étudiant les chiffres du SRED, le Service de la recherche et de l'éducation à Genève, c'est encore plus: sur 2228 élèves entrés en 2006 en première année de collège (le gymnase ou le lycée dans les autres cantons), un élève sur trois ne décroche pas de maturité gymnasiale.

Mais attention, il ne s'agit pas d'un tiers d'élèves en échec. La grande majorité décroche finalement un autre diplôme (diplôme de culture générale, maturité professionnelle ou autres). Les collégiens qui ont été suivis sont 87% à avoir obtenu un titre six ans après leur première année.

Seuls 15% de ces élèves n'ont pas obtenu de diplôme: 4% étaient encore en formation six ans après leur première année et 9% n'étaient plus scolarisés.

La grande majorité des collégiens n'est donc pas en décrochage mais en réorientation.  Ce taux serait particulièrement fort dans le canton de Genève. Mais les chiffres manquent dans les autres cantons pour pouvoir faire une comparaison.

Cette lacune devrait toutefois être comblée dans les prochaines années. L'Office fédéral de la statistique analyse en ce moment le parcours des élèves du Secondaire II pour l'ensemble de la Suisse.

Séverine Ambrus/Cécile Rais

Publié Modifié