Modifié

Berne veut créer deux groupes de travail sur les gens du voyage

Il manque des places d'accueil pour les gens du voyage en Suisse. [Laurent Gillieron - Keystone]
Il manque des places d'accueil pour les gens du voyage en Suisse. [Laurent Gillieron - Keystone]
Les organisations de gens du voyage ont jusqu'à fin janvier pour proposer des candidats aux deux groupes de travail que la Confédération veut constituer sur la problématique des gens du voyage.

La Confédération veut mettre en place deux nouveaux groupes de travail sur la problématique des gens du voyage, des places d'accueil ainsi que de leur formation et de leur culture.

Les organisations de gens du voyage ont jusqu'à fin janvier pour proposer des candidats, a indiqué mardi Anne Weibel, porte-parole de l'Office fédéral de la culture (OFC). Elle confirmait des informations du Tages-Anzeiger et du Bund.

Gens du voyage satisfaits

Sur un total de 28 personnes recherchées, 14 seront des gens du voyage, 14 des représentants de la Confédération, des cantons et des communes. Ces pourparlers se dérouleront sous l'égide de l'OFC.

Porte-parole du Mouvement des voyageurs suisses, Claude Gerzner s'est félicité de cette répartition. Daniel Huber, président de la Coopérative de la roue de la grand-route estime que les questions de formation et de culture doivent aussi être discutées afin de réduire les préjugés sur les Yéniches.

ats/jgal

Publié Modifié

Un premier cénacle avait échoué

Le Conseil fédéral avait déjà créé l'été dernier un groupe de travail dont l'existence a pris fin en novembre lorsque les délégués des gens du voyage ont quitté une séance en guise de protestation.

Ils jugeaient la composition et la manière de procéder trop imprégnées de lourdeur administrative et ne se sentaient pas entendus.