Publié

La Suisse financerait indirectement des drones militaires chinois

La Confédération financerait des drones militaires chinois par le biais d'un institut d'aide au développement (image d'illustration). [AP Photo/Rick Bowmer, File - Keystone]
La Confédération financerait des drones militaires chinois par le biais d'un institut d'aide au développement (image d'illustration). [AP Photo/Rick Bowmer, File - Keystone]
Au travers de l'institut financier d'aide au développement SIFEM, la Confédération financerait indirectement une firme chinoise qui développe des piles à combustibles utilisées dans des drones militaires.

L'argent de l'aide au développement suisse se retrouverait indirectement à financer une entreprise d'armement chinoise, révèle lundi le quotidien alémanique Blick.

En 2009, le SIFEM, l'institut financier de l'aide au développement, a versé 8 millions de dollars (7,9 millions de francs) dans un fonds Cleantech, qui a lui-même financé plusieurs firmes en Extrême-Orient, dont le groupe chinois Horizon. Ce dernier développe des piles à combustible à des fins civiles et militaires.

L'armée éthiopienne a pu acquérir des drones utilisant la technologie d'Horizon en 2011. Ils auraient servi à des missions de reconnaissance des soldats sur le terrain.

Manque de suivi critiqué

L'objectif du SIFEM est de soutenir des PME dans des pays en développement pour y favoriser la création d'emploi et lutter ainsi contre la pauvreté. Mais le Blick relève le manque de suivi, de contrôle et de supervision des fonds attribués par le SIFEM. Ce dernier assure que ses mécanismes de contrôle fonctionnent bien.

sbad

Publié