Modifié

Les CFF manquent d'une cinquantaine de conducteurs de locomotive

Il manque une cinquantaine de conducteurs de locomotive chaque jour aux CFF. [Peter Schneider - Keystone]
Il manque une cinquantaine de conducteurs de locomotive chaque jour aux CFF. [Peter Schneider - Keystone]
Les CFF ont sous-estimé leurs besoins en personnel et manquent d'une cinquantaine de conducteurs de locomotive chaque jour, a confirmé dimanche un porte-parole de l'ancienne régie fédérale.

Jusqu'à 50 conducteurs de locomotive manquent chaque jour. Les CFF ont sous-estimé les besoins en personnel dans leur planification pluriannuelle. Pour faire face, ils envisagent de rappeler des mécaniciens récemment retraités et vont en former plus dès l'an prochain.

Il y a actuellement trop peu de mécaniciens de locomotive, a admis le porte-parole des CFF Reto Schärli. Il confirmait ainsi une information du journal dominical alémanique SonntagsZeitung.

Mécaniciens retraités rappelés

Trente mesures ont été proposées afin de réduire la "pression aiguë". Dans un premier temps, les CFF vont rappeler des mécaniciens récemment retraités. Ils n'accepteront plus de nouvelles demandes de travail à temps partiel. De plus, certains cadres bénéficiant d'une formation de conducteur de locomotive reprendront du service.

A plus long terme, les CFF prévoient d'augmenter le nombre de nouveaux mécaniciens. En 2015, 169 personnes seront formées, et 194 en 2016, contre 107 cette année.

ats/mac

Publié Modifié

Un manque "prévisible"

Les propos de Reto Schärli ont fait réagir le Syndicat suisse des mécaniciens de locomotive et aspirants. "Ce manque urgent de mécaniciens était prévisible depuis des années", a déclaré son président Hubert Giger.

Selon lui, la raison en est la vague de départs à la retraite dans le secteur.

Etre en sous-effectif pour quelques mois n'est pas grave, a poursuivi Hubert Giger. "Mais nous estimons que cela pourrait durer jusqu'à trois ans." Les mécanos attendent désormais que les CFF fassent un pas dans leur direction.