Modifié

Le nombre de condamnations pénales en Suisse en légère hausse

La majorité des condamnations se règlent par des peines pécuniaires, mais le nombre de  courtes peines sans sursis est en hausse. [Martial Trezzini - Keystone]
La majorité des condamnations se règlent par des peines pécuniaires, mais le nombre de courtes peines sans sursis est en hausse. [Martial Trezzini - Keystone]
Le nombre de condamnations pénales en Suisse en 2013 a augmenté de 2% en un an, a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique. Les jugements pour séjour illégal affichent une hausse de 21%.

Il y a eu 109'278 condamnations pénales en 2013, contre 107'155 en 2012, soit une hausse de 2%, a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les cas relevant de la loi sur les étrangers ont augmenté de 12,3% à 19'140. Les jugements pour séjour illégal en Suisse, notamment, passent de 10'167 cas à 12'202 (+21%).

Travail sans autorisation

Par ailleurs, une hausse sensible de 12,7% ressort des statistiques pour travail sans autorisation. Au total, 3200 personnes ont été condamnées pour cela en 2013 (+361 cas).

Les sanctions prononcées pour violation du code pénal ont crû de 2% (38'698). Les jugements pour vol sont en hausse de 5% (10'893). Les homicides ont fortement reculé, passant de 107 condamnations à 78.

Plus de 6300 infractions à la loi sur les stupéfiants ont été jugées (+6%).

Les violations du code de la route ont légèrement reculé (54'739), mais elle demeurent en tête des délits sanctionnés par les juges.

ats/bri

Publié Modifié

Beaucoup de peines pécuniaires

La plupart des condamnations se règlent par des peines pécuniaires (83,5%). A l'inverse, les travaux d'intérêt général restent une sanction assez marginale, avec 2813 cas (-3,3%).

Les juges ont prononcé nettement plus de peines de prison sans sursis (11'880, + 21,7%).

La tendance à de courtes peines sans sursis est toujours perceptible. Les incarcérations d'un à six mois ont bondi de 34,6%, à 7709.