Publié

Genève est le canton romand qui centralise le plus le pouvoir

Feu vert adressé par "Factuel" ce matin. [RTS]
Genève, canton "centralisateur"? / Le Journal du matin / 2 min. / le 9 octobre 2014
Régulièrement soulignée, la centralisation du pouvoir dans le canton de Genève est une réalité, selon l'analyse réalisée jeudi par l'émission Factuel de la RTS.

Conseiller municipal libéral-radical genevois, Adrien Genecand affirmait dans "Genève à chaud" que "Genève est un canton très centralisateur" notamment par rapport au Valais par exemple.

Cette affirmation, passée jeudi au crible par l'émission Factuel de la RTS, s'avère exacte. Plusieurs indicateurs permettent de mesurer le degré de décentralisation des cantons, en Suisse, sans être complètement définitifs.

Emplois publics cantonaux et communaux

Premier indicateur, la part des emplois publics communaux par rapport aux emplois cantonaux.

Seuls Fribourg et Bâle-Ville présentent une plus petite part d'employés communaux que Genève. Il s'agit, pour Bâle, d'un cas particulier puisque ce canton ne compte que trois communes. Genève en compte plus de quarante, alors que les deux cantons partagent la caractéristique de "Ville-Canton".

La taille du portefeuille

Deuxième indicateur, la part des dépenses communales par rapport aux dépenses cantonales et communales cumulées.

Les deux cantons où la part communale est la plus faible sont Bâle-Ville et à nouveau Genève.

A l’inverse le Valais, canton bilingue, plus rural et à la topographie spécifique, apparaît moins centralisé que les cantons-villes cités précédemment.

D'autres facteurs

Emplois et dépenses publiques ne résument pas, à elles seules, le pouvoir d'une commune. Pour avoir une vision plus précise de cette question il faudrait s’intéresser aux pouvoirs donnés aux communes dans les textes de lois des 26 cantons Suisse.

Dans plusieurs domaines, les communes exécutent et donc dépensent, pour répondre à des directives cantonales ou fédérales. Toutefois, ce biais existe pour toutes les communes.

Séverine Ambrus, Loïs Siggen Lopez/tyf

Publié