Modifié

Les Etats-Unis auraient alerté la Suisse des dangers d'une cellule terroriste

Les technologies permettant de traquer une cible à l'étranger grâce à son téléphone portable ne seraient plus réservées à la NSA. [Patrick Semansky - AP/Keystone]
La NSA aurait alerté la Suisse des dangers d'une cellule terroriste / Le 12h30 / 1 min. / le 4 octobre 2014
Les informations cruciales fournies à la Suisse débouchant sur l'arrestation ce printemps de trois terroristes irakiens présumés venaient des Etats-Unis, selon le Tages-Anzeiger de samedi.

Ce sont les Etats-Unis qui auraient alerté la Suisse sur les activités d'une cellule terroriste présumée sur territoire helvétique, selon une enquête du Tages-Anzeiger de samedi. Le quotidien alémanique affirme également que la Finlande a fourni à la Confédération son assistance juridique.

Les trois Irakiens, détenus depuis ce printemps en Suisse, seraient âgés de 28 à 33 ans, et auraient été tour à tour localisés à Schaffhouse et à Damas en Syrie.

Comportement suspect sur Facebook

Le trio aurait dans un premier temps été traqué par les Etats-Unis pour son "comportement suspect sur internet, notamment sur les réseaux sociaux, dont Facebook".

Les autorités américaines en auraient alors informé le Service de renseignement de la Confédération (SRC) qui, après enquête, aurait placé en détention les trois hommes originaires de la ville irakienne de Kirkuk et se revendiquant du groupe djihadiste Etat islamique.

kkub

Publié Modifié

Assistance juridique de la Finlande

Selon le Tages-Anzeiger, et corroboré par la télévision finlandaise, le Finlande aurait également prêté son assistance juridique à la Suisse.

La Finlande, avec 40 "départs", fait état du plus grand nombre de djihadistes partis combattre au Moyen-Orient, proportionnellement à sa population musulmane.

Collaboration directe avec la NSA?

Selon le Tages-Anzeiger, ce cas prouve la collaboration directe du Département fédéral de la Défense avec la très controversée agence de surveillance américaine (NSA).

"La NSA est le seul service américain qui possède les moyens de surveiller les communications électroniques avec une telle précision.»