Modifié

Les Verts et les Vert'libéraux visent un siège au Conseil fédéral

Le Palais fédéral, à Berne. [Gaëtan Bally - Keystone]
Le Palais fédéral, à Berne. [Gaëtan Bally - Keystone]
Les Verts et les Vert'libéraux lorgnent du côté du Conseil fédéral. Ils envisagent une alliance écologique pour enlever un des sept sièges du gouvernement.

Dix ans après leur scission, les Verts et les Vert'libéraux (PVL) tentent un rapprochement. Le président du PVL Martin Bäumle et le chef du groupe des Verts aux Chambres fédérales Balthasar Glättli plaident pour une alliance écologique et élaborent des plans pour une candidature au Conseil fédéral.

Aujourd'hui, les écologistes auraient mathématiquement davantage de légitimité à disposer d'un siège au gouvernement que le PLR ses deux fauteuils, a dit le conseiller national zurichois Martin Bäumle dans une interview publiée par la "SonntagsZeitung". "Une alliance Verts-Vert'libéraux aurait de plus grandes chances, mais elles demeurent modestes", poursuit-il.

Double ticket?

Le conseiller national Balthasar Glättli (ZH) relève pour sa part qu'aucune décision n'a été prise de présenter à l'Assemblée fédérale un double ticket comprenant un Vert et un Vert'libéral. Le rapprochement des deux partis a été convenu par les présidences des deux formations et de leurs groupes parlementaires.

ats/nr

Publié Modifié