Modifié

Grossière erreur dans la traduction française de l'initiative Ecopop

L'initiative Ecopop avait été déposée en novembre 2012 à Berne. [Marcel Bieri - Keystone]
L'initiative Ecopop avait été déposée en novembre 2012 à Berne. [Marcel Bieri - Keystone]
La Chancellerie fédérale a mal traduit le texte soumis au peuple le 30 novembre. La faute, qui date de 2011, "ne porte pas atteinte à la libre formation de l'opinion des électeurs", estime-t-elle toutefois.

Dans un article - d'abord publié le 20 août sur Domaine Public - le démographe Jacques Menthonnex met en cause la traduction française de l'initiative populaire "Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles".

La faute date de 2011, mais la Chancellerie fédérale ne s'en était pas aperçue jusqu'à présent. Celle-ci déplore cet incident, mais relève que "cette erreur ne porte pas atteinte à la libre formation de l’opinion des électeurs", a-t-elle indiqué dimanche.

17'000 ou 35 migrants autorisés?

L'initiative Ecopop veut limiter le solde migratoire en Suisse à 0,2% de la population. Elle sera soumise au peuple le 30 novembre.

Selon Jacques Menthonnex, un élément essentiel du texte aurait été traduit en français de telle façon que, si l’initiative était mise en oeuvre selon la version française, ce ne serait plus près de 17'000 personnes par an qui seraient autorisées à entrer en Suisse, mais seulement 35.

ats/dk

Publié Modifié