Modifié

Les initiants d'un texte anti-avortement annoncent leur échec

Le texte voulait introduire la notion de "protection de la vie humaine" dans la constitution. [Christian Beutler]
Le texte voulait introduire la notion de "protection de la vie humaine" dans la constitution. [Christian Beutler]
L'échec de l'initiative "Protéger la vie pour remédier à la perte de milliards" est définitif, les initiants confirment avoir recueilli trop peu de signatures.

L'initiative "Protéger la vie pour remédier à la perte de milliards" a définitivement échoué: le délai pour la récolte de signatures court jusqu'au 26 août, mais trop peu de signatures ont été recueillies.

Le Glaronnais Heinz Hürzeler, à la tête du comité d'initiative, a confirmé lundi l'information du Blick. "Nous avons réuni tellement peu de signatures, que procéder à un comptage n'en vaut pas la peine", souligne-t-il.

Une nouvelle initiative sera lancée

Heinz Hürzeler attribue notamment cet échec au grand nombre d'initiatives lancées. "Les gens sont fatigués de signer", explique-t-il. Il entend toutefois lancer une nouvelle initiative aux objectifs similaires avec ses camarades de combat. Le moment n'est toutefois pas encore fixé et dépendra du lancement d'autres initiatives et des élections fédérales de 2015.

Le texte de l'initiative pro-vie voulait simplement compléter la Constitution avec une seule phrase: "la vie humaine est protégée". L'avortement était ainsi principalement visé.

ats/ptur

Publié Modifié