Modifié le 17 août 2014 à 20:15

Crainte d'une hausse de plus de 10% de primes maladie en Suisse romande

Les conseillers d'Etat Mauro Poggia (MCG-GE) et Pierre-Yves Maillard (PS-VD) sont prêts à faire front commun pour une caisse publique d'assurance maladie au-delà de leurs partis politiques respectifs.
Les conseillers d'Etat genevois Mauro Poggia (MCG) et vaudois Pierre-Yves Maillard (PS) constatent des hausses très variables pour les primes d'assurance maladie. [ - DR]
Les ministres de la Santé vaudois et genevois s'insurgent dans Le Matin Dimanche contre les hausses des primes d'assurance maladie, qui vont dépasser dans certains cas les 10%, selon eux.

Alors que la hausse moyenne des primes d'assurance maladie est estimée à 4,5% par Santésuisse, le conseiller d'Etat vaudois en charge de la Santé Pierre-Yves Maillard dénonce dans Le Matin Dimanche des augmentations variant entre 1% et14% pour les caisses de plus de 20'000 assurés.

"Des dizaines de milliers de personnes auront une hausse de prime de plus de 10%", selon le socialiste qui se base sur les chiffres communiqués par les caisses aux cantons pour consultation. le magistrat accuse le système actuel: "C'est de la tragicomédie."

Constat partagé à Genève

A Genève, interrogé par le journal dominical, le conseiller d'Etat Mauro Poggia constate que les hausses iraient "de 0% à 11,3% dans de rares cas". L'élu MCG voit là un manquement "révélateur de l'absence totale de pilotage du système de santé au niveau national".

La faîtière des assureurs Santésuisse indique que les chiffres sont "plausibles dans certains cas" et peuvent s'expliquer "par l'évolution de la structure des assurés d'une caisse."

fisf

Publié le 17 août 2014 à 11:52 - Modifié le 17 août 2014 à 20:15