Modifié le 08 août 2014 à 22:47

L'embargo russe pourrait profiter aux fromagers helvétiques

L'embargo russe boulverse le marché agroalimentaire européen
L'embargo russe bouleverse le marché agroalimentaire européen 19h30 / 1 min. / le 08 août 2014
L'embargo russe sur les produits alimentaires occidentaux ne concerne a priori pas la Suisse, a indiqué vendredi le SECO. Les fromagers suisses pourraient bien en profiter.

Les exportateurs de fromages suisses pourraient bénéficier d'opportunités nouvelles en Russie. L'embargo imposé par Moscou sur les produits alimentaires provenant de pays occidentaux ne concerne apparemment pas la Suisse, a indiqué le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Mais "il est encore trop tôt pour en dire davantage", a tempéré vendredi Marie Avet, porte-parole du SECO. La situation est susceptible d'évoluer rapidement.

Modeste exportation de fromage vers la Russie

"Le seul produit agricole qui est exporté dans une quantité importante et qui pourrait donc en profiter est le fromage", a précisé Sandra Helfenstein, responsable de communication à l'Union suisse des paysans.

Le volume de fromages écoulé en Russie demeure pour l'heure modeste. "Le chiffre d'affaires réalisé par les exportations se monte à six millions de francs par an", a ajouté Sandra Helfenstein. Pour repère, les ventes à l'étranger ont totalisé près de 280 millions de francs au premier semestre 2014.

ats/gchi

Publié le 08 août 2014 à 18:13 - Modifié le 08 août 2014 à 22:47