Modifié

La Suisse réintégrée au programme de recherche européen Horizon 2020

La participation suisse au programme de recherche de l'UE avait été gelée par Bruxelles, en même temps que la participation de Berne au programme d'échange d'étudiants Erasmus +. [Laurent Gillieron - Keystone]
La participation suisse au programme de recherche de l'UE avait été gelée par Bruxelles, en même temps que la participation de Berne au programme d'échange d'étudiants Erasmus +. [Laurent Gillieron - Keystone]
La Suisse ne sera plus exclue du programme de recherche européen Horizon 2020, a annoncé la Confédération samedi. La mise à l'écart s'était faite en même temps que pour Erasmus après le 9 février.

La Suisse et l'Union européenne (UE) se sont mis d'accord sur la participation helvétique au programme de recherche Horizon 2020. Les discussions au niveau technique sont achevées, a indiqué samedi à l'ats le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Le résultat doit encore obtenir l'aval des autorités politiques de part et d'autre, précise-t-on à Berne. Aucun détail n'est en revanche donné sur le contenu de l'accord.

Mais il ne devrait pas s'agir d'une pleine association de la Suisse au programme de recherche européen. Selon l'UE, une association pleine et entière à Horizon 2020 n'est possible que si la Suisse signe avec la Croatie le protocole additionnel à la libre circulation des personnes.

Votation du 9 février

La participation suisse avait été gelée par Bruxelles, en même temps que la participation de Berne au programme d'échange d'étudiants Erasmus +, au lendemain de l'acceptation de l'initiative UDC "contre l'immigration de masse" qui demande la réintroduction des quotas, un texte contraire à l'accord sur la libre circulation des personnes.

La Suisse obtenait alors le statut d'Etat tiers, ses chercheurs ne pouvant plus prétendre à l'importante manne offerte par Bruxelles.

Lire aussi: Didier Burkhalter réagit au refus de l'UE de renégocier la libre circulation

ats/cab

Publié Modifié

Accès aux bourses européennes

Sur le dossier de la recherche précisément, l'essentiel pour le Conseil fédéral est d'obtenir que les chercheurs suisses aient à nouveau accès aux bourses européennes attribuées par le Conseil européen de la recherche. Berne serait disposée en contre-partie à garantir sa participation financière à trois importants projets de recherche de l'UE.

Des connaisseurs du dossier confirment des informations publiées début juillet dans le quotidien "Le Temps" selon lesquelles ces projets concernent le réacteur expérimental à fusion nucléaire Iter, ainsi que la coopération de la Suisse avec Euratom, la Communauté européenne de l'atome, et avec Galileo, le programme de navigation par satellite.

Pas de participation avant 2015

Il ne faudra pas s'attendre à une participation des chercheurs suisses au programme Horizon 2020 cette année encore. S'il est confirmé au niveau politique, l'accord technique rendu public samedi pourra s'appliquer au plus tôt en 2015.