Modifié

Les responsables du Human Brain Project répondent à leurs détracteurs

Des critiques ont mis en doute les avantages de la modélisation informatique. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Des critiques ont mis en doute les avantages de la modélisation informatique. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Critiqués dans une lettre ouverte, les responsables du Human Brain Project rejettent la démarche et appellent jeudi à discuter des problèmes "par un échange scientifique direct".

Mis en cause lundi par une missive signée par des centaines de scientifiques, le conseil d'administration et le comité exécutif du Human Brain Project (HBP) ont diffusé une longue réponse de quatre pages.

Les responsables du HBP expliquent pourquoi le projet doit dans un premier temps se concentrer sur le développement de nouveaux moyens informatiques. Le HBP entend construire une plate-forme ICT (technologie de l'information) qui permettra à tous les chercheurs de collaborer, au-delà des domaines spécifiques de chacun et où qu'il soit dans le monde.

Approche "trop étroite" dénoncée

Dans leur lettre ouverte, les critiques du HBP avaient mis en cause une approche trop étroite et les avantages annoncés de la modélisation informatique. Richard Hahnloser, professeur à l'EPFZ, a parlé notamment "d'un bâtiment plein de promesses, mais sans contenu réel".

Le HBP, dont le budget atteint 1,2 milliard d'euros sur 10 ans, veut exploiter la créativité qui naîtra de l'interaction entre les différentes disciplines.

ats/mre

Publié Modifié