Modifié le 09 juillet 2014 à 16:52

La charge fiscale a diminué en Suisse ces dix dernières années

Il existent différents types d'impôts en Suisse.
La charge fiscale totale a montré une tenance à la baisse presque partout en Suisse. [elio zoppi - ]
Une personne salariée et mariée, sans enfant, paie en général moins d'impôts qu'il y a dix ans. La charge fiscale varie toutefois d'un endroit à l'autre, selon une statistique publiée mercredi.

Selon la statistique annuelle sur les chefs-lieux de canton, la charge fiscale a diminué ces dix dernières années en Suisse. Quelques exceptions viennent toutefois contredire cette tendance, précise le Département fédéral des finances.

Ainsi, à Neuchâtel, avec 2958 franc, l'ardoise a augmenté de près de 12% entre 2003 et 2013 pour une personne salariée et mariée, sans enfant qui touche 50'000 francs brut par an, même en compensant le renchérissement. Seul Glaris et Soleure ont une charge fiscale plus lourde.

Diminution forte pour Genève et Bâle

Un même individu aurait en revanche vu ses impôts diminuer s'il habitait à Genève, avec 25 francs à payer (-97%), ou à Bâle avec 293 francs (-89%). A Fribourg, il paierait 2573 francs, à Lausanne 1702 francs, à Sion 2730 francs et à Delémont 2819 francs.

Pour un revenu de 100'000 francs, c'est Zoug qui a offert le plus grand rabais sur dix ans (-37%). Un Fribourgeois paie 9749 francs, un Lausannois 12'310, un Sédunois 8625 et un Neuchâtelois 13'102.

ats/fisf

Publié le 09 juillet 2014 à 13:23 - Modifié le 09 juillet 2014 à 16:52