Modifié le 26 juin 2014 à 17:01

Il y a 50 ans, la Poste suisse introduisait le code postal

Tri postal, photo d'archives.
Extrait d'un reportage sur le tri postal en 1968. [ - ]
C'est le 26 juin 1964 que la Suisse a introduit les codes postaux, ou numéros postaux d'acheminement, pour faciliter le travail des postiers.

Les codes postaux ont été introduits en raison d'un manque de personnes qualifiées en géographie, écrivaient les PTT pour leur part dans une édition spéciale de leur bulletin le 26 juin 1964. Jusqu'alors, les postiers devaient en effet apprendre par coeur la localisation des bureaux de poste, souvent éloignés des grands centres.

Hausse du trafic postal

L'augmentation frénétique du trafic postal, liée à la bonne conjoncture, y a également contribué, expliquait la direction générale des PTT. Le transport du courrier urgent avait par exemple augmenté de 50% en 15 ans. La Poste traitait huit millions de petits envois par jour.

Devant ce flux de lettres et paquets, les mesures provisoires, comme l'engagement de femmes pour le triage grossier et par villes, ne suffisaient plus. Grâce aux codes postaux par contre, des personnes sans connaissances géographiques particulières étaient censées pouvoir aider au tri.

ats/vkiss

Publié le 26 juin 2014 à 16:57 - Modifié le 26 juin 2014 à 17:01

De l'expo 64 aux centres high tech

C'est lors de l'Expo 64 à Lausanne que La Poste a dévoilé pour la première fois au public une machine qui grâce aux codes postaux triait les lettres bien plus rapidement que les mains des postiers les plus habiles, relate le livre "L'histoire en jaune - La Poste Suisse depuis 1960".

En 1967, pour la première fois, une petite machine est mise en service à Lausanne. Elle pouvait séparer les formats, ranger les lettres et les tamponner. Une année plus tard, la Schanzenpost à Berne reçoit une installation partiellement automatisée pour les lettres, la Sihlpost à Zurich de même pour les paquets.

La technique de tri et de logistique a ensuite connu des transformations considérables. Les postiers chargés du tri dans les trains afin de gagner du temps ont passé aux oubliettes en 2004.

Aujourd'hui, les lettres sont dirigées vers trois grands centres de tri disposant d'installations high-tech qui connaissent chaque boîte aux lettres du pays.

Explication des numéros

En Suisse, chacun des quatre chiffres donne une indication géographique de l'endroit auxquels ils correspondent:

1er chiffre: grande région géographique
2e chiffe: zone plus petite autour d'une ville
3e chiffre: trajet (ce chiffre se réfère encore à l'époque ou tout le courrier était distribué par train)
4e chiffre: localité