Modifié le 23 juin 2014 à 16:02

La réforme de l'assurance maladie est trop chère, selon Santésuisse

L'initiative a été déposée en mai 2012.
Le peuple suisse devra se prononcer le 28 septembre prochain sur l'initiative populaire pour une caisse maladie publique. Le Conseil fédéral propose, lui, une réforme qui est refusée par santésuisse. [ - ]
Le projet du Conseil fédéral de séparer l'assurance de base et l'assurance complémentaire coûterait jusqu'à 400 millions par année, estiment lundi les assureurs membres de Santésuisse.

Une séparation stricte entre assurance de base et assurance complémentaire, comme le propose le Conseil fédéral, entraînerait des pertes de 400 millions de francs par année, soit une hausse des coûts de 15%, estime Santésuisse.

La synergie actuelle réduit les frais administratifs, illustre la faîtière des assureurs. Les frais de gestion de l'assurance de base augmenteraient de 220 millions et ceux de l'assurance complémentaire de quelque 180 millions, précise l'organisation lundi à Berne.

Projet de loi aux Chambres

Le projet de révision de la loi sur l'assurance maladie du Conseil fédéral, très contesté, est devant les Chambres fédérales. Il constitue une alternative à l'initiative pour la caisse publique. Selon Santésuisse, il entraverait la liberté de choix des assurés.

La proposition du Conseil fédéral de séparer l'assurance de base et les couvertures complémentaires vise à améliorer la transparence sur le plan financier. Selon ses calculs, une séparation institutionnelle coûterait environ 10 millions de francs.

ats/sbad

Publié le 23 juin 2014 à 11:46 - Modifié le 23 juin 2014 à 16:02