Modifié le 20 juin 2014 à 22:00

Premier rassemblement du mouvement anti-Europe de Christoph Blocher

Christoph Blocher salue les participants au premier rassemblement de son mouvement anti-Europe.
Christoph Blocher salue les participants au premier rassemblement de son mouvement anti-Europe. [ - ]
Christoph Blocher a critiqué vendredi l'accord-cadre en cours de négociation entre Berne et Bruxelles, lors du premier rassemblement de son mouvement anti-Europe.

Le premier rassemblement du mouvement "Non à l'adhésion insidieuse à l'UE" de Christoph Blocher s'est tenu vendredi soir à Vorderthal (SZ).

Le Zurichois part de nouveau en croisade, cette fois contre "la dictature" des élites politiques suisses. Selon le ténor UDC, elles préparent en douce l'adhésion à l'UE, bafouant la volonté du peuple.

Devant l'assistance, l'ancien conseiller national a tiré à boulets rouges sur l'accord-cadre en cours de négociation entre Berne et Bruxelles.

La Suisse doit faire acte de "résistance"

Selon lui, ce contrat "engagera la Confédération à reprendre automatiquement le droit européen et à reconnaître la Cour de justice de l'UE comme instance juridique". Le "peuple suisse" se doit donc de faire acte de "résistance", a martelé l'ancien conseiller fédéral.

En se retirant du Conseil national, le ténor s'est dédié à contrer les "machinations" du Conseil fédéral et de la majorité du Parlement, qui menacent d'après lui "la liberté, la sécurité et la prospérité de la Suisse".

ats/ptur

Publié le 20 juin 2014 à 21:57 - Modifié le 20 juin 2014 à 22:00